La SNCF attend un million de voyageurs le week-end du 6-8 juillet malgré la grève

La SNCF attend un million de voyageurs le week-end du 6-8 juillet malgré la grève
Vue le 9 avril 2018 de la gare Saint-Lazare à lors d'une journée de grève. La SNCF annonce attendre un million de voyageurs dans ses TGV le week-end du 6 au 8 juillet malgré la grève

AFP, publié le vendredi 29 juin 2018 à 15h28

La SNCF a indiqué vendredi qu'elle attendait un million de personnes dans ses TGV pour les premiers départs en vacances le week-end des 6 au 8 juillet, un chiffre "légèrement supérieur" à l'an dernier malgré l'appel à la grève des syndicats CGT et Sud Rail.

Pour ce week-end sensible, la compagnie va bâtir "sur mesure" un plan de transport spécial avec des "trains garantis" vers les destinations les plus demandées, malgré la grève annoncée le 6 et le 7, a expliqué la directrice générale de SNCF Voyages, Rachel Picard. 

"On va privilégier les destinations lointaines, les destinations de vacances, plutôt des flux nord-sud, toutes les grandes destinations touristiques classiques et évidemment tout le Sud-Est et tout l'Ouest", a indiqué la responsable à des journalistes.

"On va être capable d'assurer entre 80% et 100% des TGV sur ces relations", et notamment 100% vers Marseille, Nice et Montpellier et aussi 100% vers Noirmoutier (via Nantes) pour cause de départ du Tour de France.

Pour Intercités, la SNCF prévoit 60% des trains pour ce premier week-end de grands départs, et 70% vers la Normandie. 

"Là où il y a aura des trains annulés (...), il y aura des possibilités de report sur d'autres horaires" avec des places "protégées", a noté Mme Picard.

Ses services sont en train d'envoyer quelque 300.000 SMS aux clients qui ont réservé leur place, a-t-elle souligné, ajoutant qu'ils en avaient envoyé 3 millions pendant la longue grève du 3 avril au 28 juin.

"Pour ce premier week-end de départs, on a un million de voyageurs TGV qui sont attendus, et c'est un tout petit peu plus que l'année dernière. On n'a pas de perte de trafic", s'est félicité Rachel Picard.

Interrogée sur la volonté de la CGT et de Sud Rail de prolonger leur mouvement pendant l'été, "on ne sait pas ce qu'ils vont faire", a-t-elle reconnu. "S'ils continuent, nous, nous continuerons nos dispositifs (...) Notre objectif, c'est que 100% des vacanciers partent."

Malgré les menaces de grève, les réservations de l'été sont "quasiment comme l'année dernière", selon elle. "On n'est pas tout à fait encore au même niveau, mais dans deux semaines on y sera, car les gens réservent au dernier moment", a-t-elle précisé.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU