La SNCF conseille de renoncer au train à partir de 19H00 lundi

La SNCF conseille de renoncer au train à partir de 19H00 lundi
La SNCF conseille de renoncer à prendre le train à partir de 19H00 lundi Le patron de la SNCF Guillaume Pepy lors d'une conférence de presse au siège de la SNCF à Saint-Denis, près de Paris, le 27 février 2018

AFP, publié le vendredi 30 mars 2018 à 12h46

La SNCF a conseillé vendredi aux voyageurs de renoncer à prendre le train à partir de 19H00 lundi, heure à laquelle commencera une grève qui "va beaucoup perturber" le trafic, selon le patron du groupe Guillaume Pepy.

"La grève va beaucoup perturber la vie des Français, je le regrette. Il y aura très peu de trains qui partent après 19H00 lundi. Il faut que chacun prenne ses précautions", a prévenu M. Pepy sur France Inter.

La CGT (1er syndicat du groupe), l'Unsa (2e) et la CFDT (4e) ont appelé les cheminots à faire grève de lundi à 19H00 jusqu'à 08H00 jeudi. C'est le premier des préavis de deux jours de grève sur cinq qu'ils pourraient déposer jusqu'à fin juin pour contrer la réforme de la SNCF voulue par le gouvernement.

SUD Rail (3e syndicat) a déposé de son côté un préavis de grève illimitée, reconductible par 24 heures, qui débutera à 20H00 lundi.

"La SNCF recommande à chacun des voyageurs qui avaient prévu de voyager lundi soir, soit de renoncer à ce voyage, soit de le reporter, soit au contraire de rentrer plus tôt, soit de choisir un autre mode de transport (...) Le mouvement sera sans doute très suivi", a indiqué M. Pepy. "Il y a des gens qui devaient rentrer très tard lundi soir et qui devront annuler", a-t-il mis en garde.

Dans un communiqué, la SNCF précise que ces précautions devront être prises "en particulier sur les lignes Intercités". Le groupe rappelle que les agents peuvent se déclarer grévistes "au plus tard 48 heures avant" le début de la grève.

"Une fois ces déclarations connues", le groupe pourra "construire un plan précis de circulation des trains" et communiquera "au plus tard" à 17H00 dimanche "l'ensemble des prévisions de trafic, train par train" pour lundi soir et mardi.

Ces prévisions seront "mises en ligne en temps réel, et constamment actualisées, sur sncf.com et sur l'appli SNCF", promet le groupe.

M. Pepy a évoqué vendredi matin les hypothèses d'"un train sur cinq ou un sur huit" circulant pendant la grève comme "une fourchette possible" et relevé que certains syndicats évoquaient même un train sur dix. "On ne pourra pas dans ces conditions transporter la totalité des voyageurs", a-t-il souligné.

Le groupe s'engage à rembourser "intégralement" ou à échanger "gratuitement" tous les billets de train pris pour cette période de grève, même ceux portant la mention "non échangeable et non remboursable", a indiqué un porte-parole. Les trains circulant avant la grève sont "renforcés", avec davantage de voitures par train, par exemple "deux TGV assemblés font un seul train mais avec beaucoup plus de places", a-t-il expliqué.

La participation à la grève sera "exceptionnellement forte", a estimé l'Unsa vendredi. Elle sera "très forte", a confirmé Erik Meyer, porte-parole de SUD-Rail, tablant sur "moins de 10% du trafic dans beaucoup d'endroits".

Le deuxième préavis de grève du trio CGT, Unsa et CFDT, portant sur les 8 et 9 avril, doit être déposé samedi. Le mouvement par épisode de deux jours de grève sur cinq lancé par ces trois syndicats est annoncé jusqu'au 28 juin.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.