Lait infantile contaminé : l'UFC-Que Choisir va porter plainte

Lait infantile contaminé : l'UFC-Que Choisir va porter plainte
bébé nourisson

Boursier.com, publié le mardi 19 décembre 2017 à 10h15

L'association UFC-Que Choisir a décidé de prendre en main le dossier du lait infantile contaminé aux salmonelles. "Saisie par des consommateurs inquiets, l'UFC-Que Choisir va déposer plainte pour tromperie auprès du procureur de la République de Paris à l'encontre de la société Lactalis afin que toute la lumière soit faite sur les circonstances entourant la contamination de laits infantiles à la salmonelle et l'absence de détection de cette contamination", écrit-elle dans un bref communiqué.

Après une première alerte le 2 décembre, concernant 12 lots de laits infantiles produits par le site Lactalis de Craon, en Mayenne, plus de 620 lots issus de cette même usine ont à leur tour été rappelés ce weekend.

#Laits #infantiles contaminés à la #salmonelle : saisie par des consommateurs inquiets, l'UFC-Que Choisir va déposer plainte pour tromperie auprès du procureur de la République de Paris à l'encontre de la société #Lactalis https://t.co/6k0SwJ0LB5 - UFC-Que Choisir (@UFCquechoisir)

Le ministère de l'Economie a donc étendu dimanche les mesures de suspension de commercialisation de produits de nutrition infantile fabriqués par Lactalis, estimant que les dispositions prises par le groupe laitier étaient insuffisantes pour maîtriser le risque de contamination par la salmonelle.

Dans un communiqué, Bercy indique que cinq nouveaux cas de contamination par la même souche de salmonelle ont été déclarés chez des nourrissons depuis les premières mesures de suspension, décidées après la contamination de 20 bébés.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU