Laurent Wauquiez se met en ordre de bataille

Laurent Wauquiez se met en ordre de bataille

Laurent Wauquiez

A lire aussi

Boursier.com, publié le jeudi 14 décembre 2017 à 14h29

Dans la foulée de son élection à la tête des Républicains (LR) dimanche, Laurent Wauquiez a présenté son état-major resserré, rajeuni et ouvert à diverses sensibilités. Une "équipe de choc" construite pour donner un "nouveau souffle à droite"...

Après deux jours d'intenses consultations, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a bâti son équipe d'une quinzaine de personnes au sein de laquelle Virginie Calmels, adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux, endosse le rôle de première vice-présidente. Wauquiez a installé par ailleurs les députés Guillaume Peltier et Damien Abad aux postes de deuxième et troisième vice-présidents.  Annie Genevard, proche de François Fillon, est nommée secrétaire générale.

"Dimanche dernier, les électeurs de droite se sont fortement mobilisés pour demander un nouveau souffle à droite et nous voulons porter cet espoir de renouvellement qui tire les leçons des erreurs du passé, et qui fait surtout la place aux nouveaux talents", a expliqué le nouveau président de LR.

Une équipe paritaire, dont la moyenne d'âge est de 43 ans

"Vous avez autour de moi des gens qui viennent du gaullisme, mais aussi du centrisme, vous avez des libéraux, mais aussi la droite sociale... Ce sont surtout des gens qui ont envie de construire ensemble" et "déterminés à laisser les divisions derrière nous", a-t-il poursuivi...

Une façon de resserrer les rangs rapidement alors que le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, vient d'annoncer avec fracas son départ du parti en raison de son désaccord avec la ligne conservatrice défendue par Laurent Wauquiez. "Ce n'est pas acceptable de claquer la porte de sa famille politique dans ces conditions", avait aussitôt déclaré le tout nouveau "patron" de LR.

"Les calculs personnels nous tuent et nous risquons d'en payer collectivement le prix", a poursuivi le président de la région Auvergne-Rhônes-Alpes avant de plaider pour une "aventure collective" et la "reconstruction" du Parti Les Républicains... "Les egos et les aigreurs personnelles, c'est le monde d'hier. Le monde de demain on va le construire ensemble", avait poursuivi Laurent Wauquier...

 
2 commentaires - Laurent Wauquiez se met en ordre de bataille
  • avatar
    Jean86 -

    ne pactisez pas avec les assassins du Bataclan ! détruisez-les !

  • avatar
    Voix_Off -

    Après la fuite forcée (et heureusement salutaire) des centristes la semaine passée, Ouôquièze poursuit à toute blinde le sabordage son propre parti en désagrégeant le tissu local qui a fait sa force et qui ne manque pas de personnalités modérées. Car en plus de X. Bertrand, il faut en effet compter, à l’heure actuelle, avec les départs d’O. Carré, maire d’Orléans, de D. Robo, maire de Vannes, de C. Béchu, maire d’Angers, de G. de Lasteyrie, maire de Palaiseau (qui a « seulement » démissionné de son poste de secrétaire départemental)… Et l’hémorragie ne fait que commencer ! À ce train infernal, il y a les meilleures chances pour que la Walkyrie du Puy-en-Velay soit sous peu incapable de former un groupe à l’Assemblée — à moins de tenter une alliance avec le groupuscule formé par les députés lepenistes — et que LR devienne une espèce de tea-party à la française…

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]