Laurent Wauquiez veut "parler" aux électeurs du Front national

Laurent Wauquiez veut "parler" aux électeurs du Front national©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 21 novembre 2017 à 08h57

Laurent Wauquiez, le grand favori à la présidence des Républicains (LR) le mois prochain, s'est déclaré déterminé à parler aux électeurs du Front national, tout en repoussant tout pacte avec Marine Le Pen...

Lors d'un meeting à Paris, il a expliqué vouloir ramener dans le giron de LR l'électorat déçu par les "lâchetés" du passé : "Je veux parler à ceux que nous avons déçus et qui sont allés voter pour le Front national", a-t-il déclaré... "Parce qu'il n'y a pas 35% de fascistes et d'extrémistes en France. Parce que ce sont bien souvent des gens qui se disent... :  'Le problème avec la droite, ce n'est pas qu'elle en dise trop, c'est qu'elle n'en fait pas assez quand elle est aux responsabilités'", a poursuivi Laurent Wauquiez qui a cependant précisé que "tant qu'il s'occuperait des Républicains, il n'y aura jamais d'alliance avec Marine Le Pen".

Dimanche, la présidente du FN l'avait exhorté à aller "au bout de sa logique" en proposant une alliance entre les deux partis.

Question de cohérence

"Quand j'entends le discours de monsieur Wauquiez aujourd'hui, je me dis : 'S'il est sincère, compte tenu des propos qu'il tient, il devrait aller jusqu'à proposer une alliance'", a souligné  Marine Le Pen au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. "Il était un européiste convaincu, choisi par Nicolas Sarkozy compte tenu de son positionnement centriste, européiste (....) Il vient nous dire, en quelque sorte : 'Mais en réalité vous aviez raison' sur l'immigration, l'identité, le communautarisme", ajoutant :  "Qu'il aille au bout de sa logique. Si vraiment nous avions raison, il nous rejoint; à tout le moins il change la manière dont il nous parle !"

Pour Marine Le Pen, Laurent Wauquiez "ne peut pas sincèrement dire la même chose que nous, parfois avec des mots plus crus que les nôtres, et en même temps expliquer que nous devrions être au ban de la vie politique française (...) Je lui demande de la cohérence et de la logique, ça changera de tous les dirigeants des Républicains qu'on a connus jusqu'à présent".

Grands principes

Priée de dire si elle pourrait accepter une telle alliance, MLP a répondu... "Tout cela se discute... Moi, j'ai toujours dit que les alliances étaient possibles si nous ne devions pas abandonner les éléments qui sont essentiels à la défense de la France et des Français. S'il en va de l'intérêt de la France et si les grands principes qui sont les nôtres sont respectés, pourquoi pas !"

Elle a encore estimé qu'à l'occasion des prochaines élections municipales "on pourrait parfaitement dans certains cas trouver des terrains d'entente".

L'élection à la présidence de LR opposera Laurent Wauquiez au juppéiste Maël de Calan et à l'ex-filloniste Florence Portelli. Elle est prévue les 10 et 17 décembre prochains...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.