Le bitcoin repasse la barre des 10.000$, le coronavirus responsable ?

Le bitcoin repasse la barre des 10.000$, le coronavirus responsable ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 11 février 2020 à 22h25

Le cours du bitcoin a franchi mardi le seuil symbolique des 10.000$, qu'il n'avait plus connu depuis septembre dernier. La monnaie virtuelle semble avoir bénéficié de l'effet coronavirus, même si des facteurs techniques sont aussi évoqués.

L'année 2020 a commencé sur les chapeaux de roues pour le bitcoin, qui a bondi de 30% depuis le début de l'année et de 17% depuis le 20 janvier, date à laquelle le président chinois Xi Jinping a reconnu la gravité de l'épidémie de coronavirus Covid-19 et a annoncé des mesures drastiques pour le combattre.

Mardi, la principale monnaie virtuelle mondiale a franchi le seuil symbolique des 10.000$, qu'il n'avait plus connu depuis septembre dernier. Le week-end dernier, le bitcoin avait déjà grimpé temporairement au-dessus de ce niveau mais avait ensuite fait l'objet de prises de bénéfices appuyées. Mardi soir, le bitcoin gagnait plus de 3,1% sur 24h glissants pour atteindre 10.149 dollars, selon le site coinmarketcap.

Le rythme de création des bitcoins bientôt divisé par deux

La récente envolée ne semble pas avoir de raisons fondamentales, mais les experts citaient néanmoins un possible effet de valeur-refuge face à l'épidémie de coronavirus chinois, qui a entraîné une baisse des cours du yuan chinois et d'autres monnaies des pays émergents dont l'économie pourrait souffrir.

D'autres spécialistes évoquent une raison technique, à savoir l'approche, autour du mois de mai prochain, d'une division par deux de la récompense en bitcoins perçue par les "mineurs", ces internautes qui sécurisent les transactions et opérations et qui les inscrivent ensuite sur la "blockchain" (le registre public). Ces opérations exigent une grande puissance de calcul et sont rémunérées en bitcoins nouvellement créés.

Les créateurs du bitcoin ont prédéterminé le nombre "pièces" virtuelles qui seront mises en circulation, qui doit atteindre 21 millions. Actuellement environ 17 millions de bitcoins, soit 80% du total, sont déjà en circulation. Mais le rythme de leur création se ralentit fortement via le système du "bitcoin block halving", lorsque la récompense de bloc du mineur est divisée par deux. Cette réduction de moitié a lieu tous les 210.000 blocs, ce qui correspond à environ 4 ans, l'exploitation d'un bloc prenant en moyenne dix minutes.

Un cours en forme de montagnes russes

Actuellement, la récompense de bloc est de 12,5 bitcoins (contre 50 lors de la création de la crypto-monnaie en 2008) et elle passera à 6,25 bitcoins, sans doute courant mai prochain. La perspective de cette réduction de la croissance de l'offre de bitcoins pourrait être à l'origine, au moins partiellement, de la spéculation actuelle.

Le bitcoin, qui n'est supervisé par aucune banque centrale, est une entité particulièrement volatile et son parcours a été jalonné de soubresauts et de scandales (cambriolages, faillites de plate-formes de transaction...). Lancé en 2008 par un ou plusieurs informaticiens se cachant sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto, il valait quelques cents au départ avant de se renchérir.

En 2017, le cours du bitcoin a flambé, passant de 1.000$ à près de 20.000 dollars, avant de replonger de 75% l'année suivante et de rebondir de plus de 80% en 2019.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.