Le BTP a toujours beaucoup de mal à recruter

Le BTP a toujours beaucoup de mal à recruter©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 11 juillet 2018 à 11h03

La Fédération française du bâtiment (FFB) regrette mercredi les difficultés persistantes à recruter dans le BTP, espérant des efforts en matière de formation ainsi que la réouverture des discussions sur l'assurance chômage.

"Le point central pour nous, c'est comment expliquer la difficulté que nous avons aujourd'hui à recruter alors qu'il y a 430.000 personnes inscrites au chômage (dans la rubrique BTP), a dit Jacques Chanut, président de la FFB, sur BFM Business. "Il y a donc bien un problème d'adéquation entre l'offre et la demande, peut-être un niveau de formation, un accompagnement nécessaire, peut-être aussi des changements de règles pour plus inciter à la reprise au travail", a-t-il ajouté.

Intégrer des jeunes et des migrants

La FFB a maintenu mercredi ses prévisions 2018 d'une poursuite de la reprise du BTP en France en 2018, mais à un rythme ralenti. La fédération anticipe une hausse de 2,5% de l'activité, contre +5% en 2017, et 30.000 créations d'emplois, après un gain de 20.000 postes en 2017. Cette croissance des effectifs sur deux ans ne compense toutefois toujours pas les 150.000 emplois perdus après la crise de 2008.

La FFB va proposer à ses entreprises adhérentes une initiative pour offrir à partir de la rentrée 15.000 contrats de travail à des jeunes et à des demandeurs d'emplois, prioritairement issus des quartiers en difficulté, et étudie la possibilité d'intégrer également plusieurs centaines de migrants.

Reprise fragile

Jacques Chanut a souligné que la reprise du secteur restait fragile, notamment au vu du retournement à la baisse des ventes de logement neuf imputable selon lui à plusieurs mesures de la loi de finances pour 2018 : Prêt à taux zéro raboté, suppressions de l'APL accession pour les aides aux logements et changements profonds dans le modèle du logement social.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.