Le chômage partiel de longue durée maintenu jusqu'à l'été 2021

Le chômage partiel de longue durée maintenu jusqu'à l'été 2021
salariée d'une usine

Boursier.com, publié le jeudi 10 septembre 2020 à 10h30

Et les salariés contraints de garder leurs enfants pour des raisons liées à l'épidémie de coronavirus et placés dans l'impossibilité de télétravailler seront indemnisés dès le premier jour de leur arrêt.

Le gouvernement va "maintenir le niveau de prise en charge" du chômage partiel de longue durée à 84% encore plus longtemps, a annoncé jeudi Elisabeth Borne, sur BFM Business.

"Je vous confirme qu'on va maintenir le niveau de prise en charge, donc un reste à charge limité à 15% pour l'employeur, sans limite jusqu'au délai qui est prévu pour négocier ces accords d'activité partielle de longue durée, jusqu'à l'été prochain", a déclaré la ministre du Travail.

Dispositif "innovant"

"Ce dispositif est à la fois récent, les textes sont sortis fin juillet, et innovant. Il vise à sortir des pratiques qu'on a pu avoir par le passé... Quand l'activité d'une entreprise baissait par exemple de 20%, la pratique était de se séparer de 20% des salariés. C'est évidemment pénalisant pour les salariés, et c'est aussi pénalisant pour l'entreprise qui est privée de ses ressources humaines et de ses talents au moment où l'activité repart", a expliqué Elisabeth Borne.

"Le dispositif d'activité partielle de longue durée permet par un accord d'entreprise de réduire l'activité de 20%, et puis de profiter de ce temps non travaillé pour se former, pour que l'entreprise garde les emplois, les compétences, et même renforce ses compétences pour qu'elle soit plus forte après la crise".

Télétravail ou indemnisation

Autre annonce du gouvernement ces dernières heures, alors que les fermetures de classes se multiplient à cause des cas ou des suspicions de cas de maladies : les salariés contraints de garder leurs enfants pour des raisons liées à l'épidémie de coronavirus et placés dans l'impossibilité de télétravailler seront indemnisés dès le premier jour de leur arrêt de travail, a annoncé mercredi le ministère des Solidarités et de la Santé.

"Le gouvernement s'engage à apporter des solutions aux parents n'ayant pas d'autre choix que de s'arrêter de travailler pour garder leurs enfants en raison de la fermeture de leur crèche, école ou collège, ou encore lorsque leurs enfants sont identifiés par l'Assurance-Maladie comme étant cas-contact de personnes infectées", explique le ministère dans un communiqué.

Dès le 1er jour de l'arrêt de travail

Les salariés du secteur privé seront placés en situation d'activité partielle, les travailleurs indépendants et les contractuels de droit public bénéficieront d'indemnités journalières et les fonctionnaires seront placés en autorisation spéciale d'absence (ASA), a précisé le ministère.

Ce revenu de remplacement sera versé dès le premier jour de l'arrêt de travail et au plus tard jusqu'à la fin de la période d'isolement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.