Le coronavirus pèse aussi sur les comptes de l'Eglise catholique

Le coronavirus pèse aussi sur les comptes de l'Eglise catholique
église commune rurale bourg

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 09 décembre 2020 à 18h20

Les associations diocésaines emploient 8.000 salariés et ont bénéficié comme tous les employeurs de France d'une aide publique pour maintenir l'emploi et l'activité partielle.

Les associations diocésaines emploient 8.000 salariés et ont bénéficié comme tous les employeurs de France d'une aide publique pour maintenir l'emploi et l'activité partielle.

L'Eglise catholique de France aussi souffre de la crise sanitaire... Elle a fait état mercredi d'une perte de 90 millions d'euros de ses ressources depuis le début de l'année en raison notamment de la fermeture des lieux de culte dans le cadre des mesures destinées à freiner la propagation du coronavirus.

Selon Ambroise Laurent, secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France, les ressources dans les paroisses ont reculé de 20 à 40% cette année et de 70 à 80% dans les sanctuaires.

"Année du choc"

"2020 est bien l'année du choc", écrit sur son compte Twitter la Conférence des évêques de France, qui a lancé sa traditionnelle campagne du denier du culte avec l'ambition de permettre aux paroisses de redémarrer leurs activités pastorales et caritatives dès le début de l'année prochaine.

"Une mobilisation des fidèles a permis une hausse sensible du denier en octobre par rapport à octobre 2019. La fidélité des catholiques reste remarquable, et les messages de soutien sont toujours plus nombreux. Cette générosité justifie notre 'Merci !'", écrit la CEF.

8.000 salariés

Les associations diocésaines emploient 8.000 salariés et ont bénéficié comme tous les employeurs de France d'une aide publique pour maintenir l'emploi et l'activité partielle, soit 5 millions d'euros pour ce qui les concerne, mais selon l'Eglise catholique cette aide est insuffisante car "toutes les paroisses et tous les diocèses sont touchés".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.