Le déconfinement pourra bien démarrer le 11 mai

Le déconfinement pourra bien démarrer le 11 mai
vue des Champs elysées

Boursier.com, publié le jeudi 07 mai 2020 à 16h18

"Nous allons débuter lundi prochain un processus très progressif au minimum sur plusieurs semaines", a annoncé Edouard Philippe

C'était encore une prise de parole très attendue, comme chacun des points presse du gouvernement depuis le début du confinement le 17 mars... Edouard Philippe a confirmé jeudi que le "déconfinement" pourrait bien démarrer le lundi 11 mai.

"Nous allons débuter lundi prochain un processus très progressif au minimum sur plusieurs semaines qui va permettre au pays de sortir doucement mais sûrement du confinement que nous connaissons en France depuis le 17 mars."

"Nous cherchons en permanence le bon équilibre entre l'indispensable reprise de la vie familiale, économique culturelle et sociale et l'indispensable respect de toutes les précautions qui empêchent l'épidémie de repartir et qui donc protègent les Francais", a-t-il ajouté.

Carte définitive de l'épidémie

Le chef du gouvernement a présenté la dernière des ses cartes de couleurs, version définitive qui montre que la France est divisée en deux - environ 40% de la population reste dans le rouge.

"Dans la majeure partie du pays, nous avons réussi à freiner la vague épidémique. Nous avons retrouvé des marges de manoeuvre à l'hôpital et nous sommes prêts pour les tests. C'est ce qu'on appelle les départements "verts". S'ils se maintiennent en vert les trois prochaines semaines, nous pourrons, au tout début du mois de juin, envisager une nouvelle étape de déconfinement. Avec peut être l'ouverture des lycées, des cafés, des restaurants. Bien sûr, dans la mesure où les conditions sanitaires le permettraient", a expliqué le Premier ministre.

Du rouge en Île-de-France

Mais dans d'autres départements, le virus circule encore activement - ils sont colorés en rouge. "Le déconfinement y est possible avec certaines restrictions : pas d'ouverture des collèges, pas d'ouverture des parcs et jardins", a rappelé Edouard Philippe.

Les régions d'Ile-de-France, des Hauts-de-France, de la Bourgogne et du Grand-Est restent en "rouge" sur cette carte. Le choix de la couleur dépend de trois indicateurs : celui de la "circulation active du virus", de la tension hospitalière et de la capacité en matière de tests virologiques, a-t-il rappelé lors d'une conférence de presse à Matignon. Le déconfinement y est possible avec certaines restrictions : pas d'ouverture des collèges, pas d'ouverture des parcs et jardins.

A Mayotte aussi, le déconfinement va être repoussé pour "maîtriser l'épidémie."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.