Le déficit budgétaire de la France plombé par la crise

Le déficit budgétaire de la France plombé par la crise©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 04 août 2020 à 09h54

Le creusement a été principalement alimenté par le financement des mesures de soutien à l'économie face à la crise sanitaire liée au coronavirus.

Le déficit du budget de l'Etat français s'est établi à 124,9 milliards d'euros à fin juin... Il s'est donc creusé de 47,6 milliards d'euros par rapport à la fin du premier semestre 2019, selon les données publiées mardi par le ministère chargé des Comptes publics.

Au 30 juin, les dépenses du budget général (hors prélèvements sur recettes) s'établissaient à 198,5 milliards d'euros contre 174,2 milliards un an plus tôt.

Mesures de soutien face à la crise

Cette progression a été principalement alimentée par le financement des mesures de soutien à l'économie face à la crise sanitaire liée au coronavirus (13,5 milliards d'euros pour le dispositif exceptionnel de chômage partiel et 4,9 milliards d'euros pour le fonds de solidarité pour les entreprises).

A la fin du premier semestre, les recettes s'élevaient à 125,8 milliards d'euros, contre 142,7 milliards à fin juin 2019, soit un recul de 11,6% à périmètre courant.

Baisse des recettes fiscales

Les seules recettes fiscales nettes s'inscrivent en recul de 14,4 milliards d'euros par rapport à la fin juin 2019, soit une contraction de 10,6%.

Cette diminution a principalement été alimentée par une diminution des recettes nettes de TVA (-15,5 milliards d'euros) notamment sous l'effet de la contraction de l'activité économique et de l'accélération des remboursements de crédits de TVA aux entreprises, souligne le ministère.

Le déficit devrait être en forte hausse

Au vu des conséquences budgétaires du financement des mesures de soutien à une économie fragilisée par les répercussions de la pandémie liée au nouveau coronavirus, le gouvernement a revu une nouvelle fois sa prévision de déficit budgétaire pour l'année 2020 dans la troisième loi de finances rectificative (PLFR) pour 2020, publiée le 30 juillet.

Avec des conséquences marquées à la fois sur les recettes et sur les dépenses, le déficit budgétaire anticipé pour la fin décembre s'établit désormais à 225 milliards d'euros, contre 93,1 milliards attendus dans la loi de finances initiale. En 2019, le déficit de l'Etat s'était élevé à 92,7 milliards d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.