Le géant chinois de la voiture électrique BYD va s'installer au Maroc

Chargement en cours
 Le roi Mohammed VI du Maroc salue le milliardaire chinois Wang Chuanfu, fondateur du constructeur automobile BYD, le 9 décembre 2017, avant la signature d'un accord pour l'implantation d'une usine de voitures électriques à Tanger.

Le roi Mohammed VI du Maroc salue le milliardaire chinois Wang Chuanfu, fondateur du constructeur automobile BYD, le 9 décembre 2017, avant la signature d'un accord pour l'implantation d'une usine de voitures électriques à ...

1/3
© AFP, FADEL SENNA
A lire aussi

AFP, publié le dimanche 10 décembre 2017 à 11h30

Le Maroc a signé samedi un protocole d'accord avec le constructeur automobile chinois BYD pour l'implantation d'une usine de voitures électriques près de Tanger (nord), la première du genre dans ce pays, a-t-on appris de source officielle.

Après les groupes français Renault et Peugeot, BYD ("Build Your Dreams") est le troisième constructeur automobile à poser pied dans ce pays du Maghreb.

Le protocole d'accord, signé au palais royal de Casablanca (ouest) en présence du roi Mohammed VI et du PDG de BYD, le milliardaire chinois Wang Chuanfu, prévoit également la construction à terme de trois autres usines, l'une de batteries électriques, l'autre de bus et camions électriques et la dernière pour fabriquer des trains électriques.  

Tous ces projets seront implantés près de Tanger, dans la future "Cité Mohammed VI Tanger Tech", une "ville industrielle" portée par le groupe chinois Haite et dont la création a été annoncée en grande pompe en mars. 

Aucune information n'a été communiquée sur le montant des investissements de BYD au Maroc, ni sur la date de mise en service des sites de production, qui s'étaleront sur 50 hectares et permettront la création de 2.500 emplois, selon les promoteurs du projet. 

"C'est un jour de fête pour le Maroc qui entre de plain-pied dans le domaine de la mobilité durable (...) avec le leader mondial des véhicules électriques", s'est félicité le ministre de l'Industrie, Moulay Hafid Elalamy, en marge de la cérémonie de signature. 

"Nous souhaitons bénéficier de la situation géographique du Maroc, en tant que porte d'entrée pour l'Europe et le marché africain", a déclaré de son côté le patron de BYD. 

Le Maroc mène depuis quelques années une ambitieuse stratégie d'industrialisation, notamment à Tanger, ville d'un million d'habitants qui abrite aujourd'hui plusieurs parcs industriels.

Le secteur automobile y est particulièrement développé, surtout depuis l'implantation sur une zone franche d'une usine Renault, la plus grande d'Afrique. 

Le royaume se veut également un acteur majeur du développement durable sur le plan régional, grâce à une stratégie volontariste en matière d'énergies "vertes", sous l'impulsion du roi Mohammed VI.

L'objectif est de porter, d'ici 2030, la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique marocain à 52%.

BYD a fait figure de pionnier de la voiture électrique avant le décollage de l'américain Tesla: le groupe a commercialisé son premier véhicule hybride en 2008, et dévoilé un an plus tard sa première voiture entièrement électrique, la e6 -- bien avant que Tesla n'entame, en 2012, les ventes de son Model S.

La Chine, premier marché mondial, a lancé en septembre dernier un pavé dans la mare en disant envisager à terme l'interdiction de la production et de la vente de voitures à carburants fossiles.

Le Royaume-Uni et la France se sont fixé un tel objectif pour 2040. En Europe, le cabinet AlixPartners estime qu'à l'horizon 2030, les deux tiers des véhicules légers (voitures particulières et utilitaires) neufs seront plus ou moins électrifiés. 

 
5 commentaires - Le géant chinois de la voiture électrique BYD va s'installer au Maroc
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure , encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article :
    Quiz Philo - Qui a dit « Le travail rend libre » ?
    Statut : refusé
    Il y a une minute
    le 09 12 2017 à 17 02


    Je ne sais qui a dit cela mais je sais ceux qui ont dit cela plus que de raison !
    je sais ceux qui pendant de nombreuses années ont questionné de leur question ceux qui en bac de philo n'avaient besoin de savoir qui avait ces raisons.
    De raison il n'est question puisque dire qu'un dire travail serait à même de donner une satisfaction alors que la force du travail est de produire ce que la raison impose pour simplement vivre et emplir les estomacs des gens qui veulent vivre libre.
    Qui vous pose la question de savoir si la drogue rend libre ?
    Qui vous pose la question de savoir si l'idéologie vous rend libre?
    Qui vous pose la question de savoir si un dogme peut vous rendre libre ?
    Qui vous pose la question de savoir si la politique vous rend libre?

    on peut poursuivre ce questionnement à l'infini! et ce simple constat suffit à se demander pourquoi ils sont si nombreux à vouloir une réponse imposée à une question qui ne s'impose pas et qu'il semble difficile de justifier.
    C'est un peu comme si ils étaient nombreux à poser la question : la mort fait-elle réellement partie de la vie ?
    Bien sûr que ceux qui se pensent éternel, qui méprisent la vie au point de penser que leur conception et leur pensée seront éternelles seront à poser toujours et encore la même question : est-ce que mon travail me rend libre de vivre et de vivre encore ma vie. Mais c'est quoi la vie quand on accepte plus de faire ce qui est nécessaire pour être libre de se maintenir en vie et que l'on refuse le moindre travail sur soi même pour accepter sa propre mort libre de toutes contraintes ?

    Ah oui j'oubliais le progressisme à la Marc Zuckerberg du revenu universel et repris par le progressiste Hamon qui eux disent : soyez nos asservis et nous vous dirons ce que libre sera dans vos souvenirs; quelle beauté mercantiliste dans leur travail d'infantilisation conduisant à l'esclavage quel abrutissement final.

    Après tout, chacun ses chaînes et pour ma part je conçois que de ne point accepter, ni chaînes virtuelles, ni chaînes réelles peut donner au travail à faire sur soi sa vrai valeur de liberté. et c'est ce travail qui red libre comme la libre pensée, Le libre arbitre et la liberté de dire " je vous emmerde" à tous ceux qui voudraient et souhaiteraient vous voir travailler à autre chose que votre propre liberté?Je suis encore libre de dire cela ? ou faut-il encore fournir un travail supplémentaire pour dire et expliquer que je suis libre ?

    Là, je pense que le travail à faire est gigantesque pour briser les chaînes de l'idéologie et de l'endoctrinement de ceux qui en sont encore à penser des questions comme au temps de la question "moyen nageuse dans ces eaux troubles" .
    Faut-il se rendre à l’évidence et se dire que l'innocence complète de la victime prévaut sur la question, sur les fondements et les raisons de la question ?

    et au fait c'est quoi la liberté ?

  • avatar
    golf27 -

    Tant que l'on aura pas trouver de solutions pour les batteries (autonomie, recyclage) la voiture éléctrique ne décollera pas sur le marché.
    Et puis voiture écologique, faut pas exagérér. On la recharge avec quoi ? De l'eau ! Non à la bonne électricité nucléaire.
    Alors le pétrole a encore de beau jours !!!!

  • avatar
    Libre38isere -

    Et oui, on va se faire manger mes amis !!!!!!

  • avatar
    YCAR -

    Ce que l'on ne nous dit pas, c'est que les voitures électriques sont PLUS POLLUANTES que celles à énergie fossiles. Trop long à expliquer ici, renseignez-vous ! stop aux manipulations

  • avatar
    parleboutdlalorgnett -

    Mis à part quelques riches , aucun chinois n'aura les moyens de se payer ces voitures à batteries beaucoup plus cher que celle à pétrole et à gaz.
    ce marché ne prends pas non plus en Europe, avec la régression économique, ou le pétrole aura encore de beau jour jusqu'à épuisement.
    mauvais calcul pour ce milliardaire.

    avatar
    jimmy3 -

    qui vous a dit que c'etait pour les chinois ?

    avatar
    morombe618 -

    Les Marocains vont partir avec pour le vacances .

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]