Le gouvernement et la Banque de France plus optimistes pour la croissance

Le gouvernement et la Banque de France plus optimistes pour la croissance©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 14 septembre 2020 à 11h51

Bruno Le Maire annonce que le gouvernement va revoir en baisse sa prévision de récession. La Banque de France table de son côté sur une contraction de 8,7% du produit intérieur brut (PIB) pour 2020, contre un recul de 10,3% estimé en juin

Le gouvernement français va revoir en hausse ses perspectives économiques pour cette année après un rebond des dépenses de consommation plus élevé que prévu, dans la foulée du confinement mis en place pour freiner la propagation du coronavirus.

"Nous pourrons dans les prochains jours réviser les chiffres de récession que j'avais annoncés à 11%, ça restera un chiffre élevé, mais inférieur à 11%", a déclaré le ministre français des Finances Bruno Le Maire sur France 2 lundi matin.

"L'économie française se redresse progressivement. Elle vient de loin car le choc économique a été d'une brutalité qui n'a pas d'équivalent dans l'histoire contemporaine mais je pense que nous sommes dans la bonne direction, a-t-il estimé.

La Banque de France (BdF) table désormais sur une contraction de 8,7% du produit intérieur brut (PIB) pour 2020, contre un recul de 10,3% estimé en juin, alors que la reprise économique s'avère plus rapide que prévu.

En août, la perte moyenne d'activité par rapport à la normale est estimée à -5%, après -7% en juillet, et les perspectives économiques pour septembre suggèrent une stabilisation de l'activité, déclare la BdF dans sa dernière enquête mensuelle de conjoncture publiée lundi.

Au troisième trimestre, la croissance du PIB est attendue autour de 16% après une chute de 13,8% au deuxième trimestre marqué par le confinement généralisé instauré pour freiner la propagation du coronavirus.

Pour 2021, la BdF attend une croissance de 7,4% du PIB, soit plus élevée que sa prévision précédente de 6,9%. Pour 2022, la croissance économique de la France est attendue à 3% contre une prévision de 3,9% auparavant.

Un repli de 9% pour l'Insee

L'Insee a réitéré la semaine dernière sa prévision d'une contraction de 9% de la production économique en 2020, notant que l'activité au mois d'août avait atteint 95% de son niveau pré-Covid 19.

"Certes, le recul du PIB au deuxième trimestre a été moins marqué qu'anticipé initialement, mais l'incertitude sanitaire tend à croître de nouveau et nous conduit à tempérer le rythme prévu pour la poursuite de la reprise", explique l'institut dans un communiqué.

"Les chiffres de croissance du troisième trimestre devraient témoigner de la vigueur du rebond associé aux premiers mois de déconfinement, avec une croissance à deux chiffres (+17 % prévu à ce stade en France) compte tenu du niveau très bas où était tombée l'activité au trimestre précédent."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.