Le gouvernement fait "tout pour éviter un reconfinement" mais "n'exclut rien", avertit Borne

Le gouvernement fait "tout pour éviter un reconfinement" mais "n'exclut rien", avertit Borne
Elisabeth Borne, ministre du Travail

Boursier.com, publié le lundi 28 septembre 2020 à 14h11

La ministre du Travail estime que les protocoles et les nouvelles règles mis en place contre le Covid-19 devraient permettre de "continuer à vivre"...

La France va-t-elle devoir se reconfiner ? Alors que le ministre de la Santé Olivier Véran a de son côté écarté un reconfinement national "préventif" avant Noël, Elisabeth Borne est revenue sur cette question ce lundi, assurant que le gouvernement et les autorités sanitaires travaillaient actuellement pour "éviter un reconfinement général".

"On fait tout pour l'éviter" et cela va dans le sens "des mesures complémentaires qui ont été annoncées la semaine dernière par Olivier Véran pour limiter la propagation du virus", a insisté la ministre du Travail, invitée de Jean-Jacques Bourdin sur 'RMC' et 'BFMTV'.

"On a mis en oeuvre des protocoles qui permettent de continuer à vivre, de continuer à l'aller à l'école, de continuer à aller au travail avec des règles suffisamment strictes pour que l'on s'assure que le virus ne se propage pas", a-t-elle rappelé. Mais "avec ce virus, on n'exclut rien", a précisé Elisabeth Borne, ajoutant qu'"il y a des choses imprévisibles".

Deux prix Nobel recommandent un confinement avant Noël

Comme l'a déjà indiqué Olivier Véran, la ministre a rappelé que le télétravail était "très recommandé, a fortiori dans les zones où le virus circule très activement". La question d'un reconfinement en France a été relancée, alors que deux Prix Nobel d'économie, Esther Duflo et Abhijit Banerjee ont plaidé en faveur d'un confinement du 1er au 20 décembre prochain, afin de "sauver Noël", dans une tribune publiée samedi dernier dans le journal 'Le Monde'.

Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI dimanche, le ministre de la Santé avait toutefois estimé que ce scénario était "de l'ordre de la prédiction". "Je me projette au jour le jour avec mes batteries de chiffres , les retours de terrain, afin de proposer aux Français le chemin le plus sûr pour éviter le confinement et qu'ils puissent passer des fêtes de famille dans de bonnes conditions. Cela ne passera pas par un confinement anticipé de trois semaines", a-t-il expliqué.

Déplacements retreints pour les vacances de la Toussaint ?

En revanche, instaurer des restrictions de déplacement pendant les vacances de Toussaint est une possibilité, selon Olivier Véran. "Ce qui arrivera à la fin du mois d'octobre dépend de ce que nous ferons dans les prochains jours et les prochaines semaines", a-t-il indiqué.

"Si la circulation du virus augmente et qu'elle n'est pas freinée, si nous ne mettons pas tous les moyens nécessaires pour freiner sa circulation, et bien cela met en danger notre système sanitaire et les Français eux-mêmes", a assuré le ministre de la Santé...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.