Le gouvernement gonfle son enveloppe pour les personnels hospitaliers

Le gouvernement gonfle son enveloppe pour les personnels hospitaliers
médecine hôpital

Boursier.com, publié le mercredi 08 juillet 2020 à 09h47

Jean Castex annonce une enveloppe de 7,5 milliards d'euros pour la revalorisation des salaires des personnels.

Un geste supplémentaire en direction des soignants... Jean Castex a annoncé lundi une enveloppe de 7,5 milliards d'euros pour la revalorisation des salaires des personnels hospitaliers dans le cadre des négociations sur le "Ségur de la santé" lancé fin mai.

En amont de la conclusion du Ségur de la Santé, j'ai ouvert la réunion de négociation avec les personnels paramédicaux. J'ai annoncé une enveloppe de 7,5 milliards d'euros, et insisté pour que les questions d'emploi soient également intégrées à la négociation. pic.twitter.com/D5pyU02vM6
- Jean Castex (@JeanCASTEX)

"En amont de la conclusion du Ségur de la Santé, j'ai ouvert la réunion de négociation avec les personnels paramédicaux. J'ai annoncé une enveloppe de 7,5 milliards d'euros, et insisté pour que les questions d'emploi soient également intégrées à la négociation", écrit le nouveau Premier ministre sur Twitter.

Calendrier repoussé par le remaniement

Le gouvernement avait promis jusqu'ici 7 milliards d'euros, dont 6,4 milliards pour les professionnels non-médecins des hôpitaux et 600 millions pour les médecins, internes et étudiants en médecine.

Le gouvernement prévoyait initialement de conclure le "Ségur de la santé", vaste concertation visant à définir les contours d'un nouveau plan hôpital, le 3 juillet mais le calendrier a été repoussé en raison du remaniement gouvernemental.

Déception des soignants

Mais pas de quoi satisfaire les syndicats, qui se sont dit déçus mardi soir. Ils réclament toujours une hausse de salaire immédiate de 300 euros par mois pour tous les agents hospitaliers du secteur public. et une révision de la grille indiciaire permettant une augmentation sur la durée sont demandées pour les personnels de santé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.