Le gouvernement opte pour des transports plus écologiques

Le gouvernement opte pour des transports plus écologiques
Paris transports tramway

Boursier.com, publié le vendredi 20 juillet 2018 à 10h20

La France est sous la surveillance de l'Union européenne en matière de pollution de l'air et doit réagir. Dans ce sens, le gouvernement va présenter un plan dédié aux transports afin de réduire les émissions de CO2.

Un effort commun entre l'Etat et les collectivités

Pour arriver à ses fins, l'exécutif souhaite notamment favoriser le covoiturage, en créant des voies réservées. Un test a d'ailleurs déjà été mis en place depuis le mois de mai sur un tronçon de l'A86. Un bonus-malus écologique doit également être confirmé par le gouvernement sur la vente de voitures.

Evidemment, l'effort doit être commun : "Les ministres sont convaincus que l'Etat a son rôle - donner un cadre, un cap et des outils à l'ensemble des acteurs", résume-t-on au ministère de la Transition écologique. "Mais ensuite c'est à la responsabilité de chacun, des collectivités en premier lieu, des entreprises et des citoyens".

Des efforts pour répondre aux instances européennes

Des voitures en libre-service, des vélos ou encore des trottinettes, sont de plus en plus nombreux dans les grandes villes de l'Hexagone. L'Etat a également l'ambition de multiplier par cinq les ventes de voitures électriques d'ici 2022.

En mai dernier, la France a été pointée du doigt, avec cinq autres pays européens, et renvoyée devant la Cours de Justice de l'Union européenne pour non-respect des normes de qualité de l'air. Les Etats-Unis sont également particulièrement visés lorsqu'il s'agit de pollution, dépassant de manière récurrente les plafonds d'émissions de particules fines ou de dioxyde d'azote.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU