Le gouvernement va débloquer 100 millions d'euros pour les associations

Le gouvernement va débloquer 100 millions d'euros pour les associations©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 24 septembre 2020 à 14h37

"On a plus de 50% des associations qui nous disent avoir perdu des revenus, des recettes du fait d'un arrêt total ou partiel de leur activité", a estimé la secrétaire d'Etat chargée de la Jeunesse et de l'Engagement...

Fortement pénalisées par la crise sanitaire et peu concernées par les mesures du plan de relance, les associations ne seront pas oubliées... Dans un entretien aux 'Echos' ce jeudi, la secrétaire d'Etat chargée de la Jeunesse et de l'Engagement a indiqué que le gouvernement allait mobiliser "100 millions d'euros entre 2020 et 2022" pour soutenir le secteur associatif.

Certaines associations "ont dû arrêter brutalement leurs activités, je pense bien sûr au monde de la culture, du sport ou du tourisme social. Du jour au lendemain, les auberges de jeunesse ont fermé, les cours de théâtre se sont arrêtés", a expliqué Sarah El Haïry.

"On a plus de 50% des associations qui nous disent avoir perdu des revenus, des recettes du fait d'un arrêt total ou partiel de leur activité", a révélé la secrétaire d'Etat, assurant qu'"aucune association ne doit être oubliée par le plan de relance".

"Préserver la richesse du tissu associatif français"

Pour rappel, le plan de relance de 100 milliards d'euros sur deux ans avait été dévoilé début septembre par le gouvernement, mais le manque de mesures pour soutenir le secteur associatif, qui représente en France quelque 1,5 million d'associations, avait été critiqué. Selon Sarah El Haïry, ces 100 millions d'euros devront permettre alors de "préserver la richesse du tissu associatif français".

Sur cette enveloppe, 45 millions seront consacrés à des mesures d'aide à la trésorerie d'ici à 2022 par le biais de France Active, une structure publique qui aide les entrepreneurs de l'économie sociale et solidaire. "Ils prendront la forme d'un contrat d'apport à 0% jusqu'à 30.000 euros sur 5 ans, d'un prêt relance à 0% sur 18 mois jusqu'à 100.000 euros ou encore d'un prêt participatif entre 2 et 4% jusqu'à 500.000 euros sur 10 ans", a-t-elle détaillé.

15 millions pour les associations de jeunesse

Quelque 40 autres millions d'euros "vont être ciblés sur de plus grosses associations pour renforcer leurs fonds propres - souvent insuffisants - afin de leur permettre d'investir dans leurs projets de développement sur le long terme, et d'accéder au crédit", a poursuivi la secrétaire d'Etat. Ces associations "pourront émettre des obligations auxquelles pourra souscrire la Banque des territoires après analyse des projets".

Enfin, les 15 millions restants "seront affectés au Fonds de coopération de la jeunesse et de l'éducation populaire", qui verse des aides à des associations de jeunesse et d'éducation populaire. "Ils vont permettre de financer la création de 2.000 postes affectés à la conduite d'un projet spécifique, dits postes Fonjep. Le montant de l'aide est de 7.000 euros chaque année pendant 2 ans. Elle permet de couvrir au moins un tiers du coût salarial", a-t-elle expliqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.