Le gouvernement va proposer le port du masque obligatoire en entreprise

Le gouvernement va proposer le port du masque obligatoire en entreprise
Elisabeth Borne, ministre du Travail

Boursier.com, publié le lundi 17 août 2020 à 10h58

La ministre du Travail Elisabeth Borne proposera aux partenaires sociaux de rendre obligatoire le port du masque notamment dans les salles de réunion sans aération naturelle et dans les espaces de circulation...

Bientôt tous masqués dans les entreprises ? Alors que cette piste avait déjà été évoquée la semaine dernière, le gouvernement s'est officiellement déclaré favorable à l'obligation du port du masque sur le lieu de travail. Cette mesure sera proposée aux partenaires sociaux, comme l'a indiqué la ministre du Travail, qui souhaite modifier les règles sanitaires en entreprise d'ici fin août.

Le port du masque deviendrait alors obligatoire dans certaines situations. "Un sujet apparaît dans tous les avis scientifiques : l'intérêt d'en porter un quand on est à plusieurs dans un lieu clos. Dans les salles de réunion où il n'y a pas d'aération naturelle, les espaces de circulation...", a détaillé Elisabeth Borne dans un entretien au 'Journal du Dimanche'.

"Il faut que ces décisions soient prises avant la rentrée, dans les jours qui viennent donc, pour que les nouvelles règles puissent s'appliquer d'ici à la fin août. Le virus circule beaucoup plus activement aujourd'hui qu'il y a quelques semaines. Les indicateurs ne sont pas bons. Il faut en tirer les conséquences", a expliqué la ministre.

Pas obligatoire dans un bureau individuel

En revanche, les employés pourront se passer du masque en revenant "dans un bureau individuel". "Sans doute n'est-il pas nécessaire", a estimé Elisabeth Borne, qui dit comprendre "très bien que cela ne soit pas simple d'arborer un masque, surtout en cas de fortes chaleurs". "Mais il faut qu'on s'habitue à le porter plus régulièrement", a-t-elle ajouté.

Pour rappel, cette mesure sanitaire ne doit pour l'heure s'appliquer que dans certaines situations au travail, notamment dès lors que la distanciation d'un mètre avec d'autres salariés, des clients ou toute autre personne intervenant sur le lieu de travail n'est pas effective ou est susceptible de ne plus l'être. Selon le protocole sanitaire publié fin juin par le ministère du Travail, le masque doit également être porté lorsque le salarié "est amené à être en contact à moins d'un mètre d'un groupe social constitué librement de personnes qui ne portent pas de masque".

Le télétravail également plébiscité

Pour les "open spaces", la ministre prévoit de "réinterroger le ministère de la Santé ainsi que le Haut Conseil de la santé publique", rappelant qu'"un certain nombre d'entreprises ont mis en place des Plexiglas". Il faut "voir si ces dispositifs sont efficaces quand on partage un espace à plusieurs", a indiqué Elisabeth Borne, qui dit se méfier des chiffres donnés sur les contaminations en milieu professionnel.

"J'ai déjà eu l'occasion de préciser que, parmi ces clusters, un certain nombre provenait d'entreprises. Après, quand on dit qu'elles représentent entre 20 et 25% des foyers épidémiques, méfions-nous ! Car il y a des millions d'entreprises en France, et dans beaucoup de cas, tout se passe bien", a-t-elle estimé.

Interrogée également sur le télétravail, Elisabeth Borne a indiqué qu'il restait "recommandé". "Il faut le mettre en place chaque fois que c'est possible dans les zones de circulation active du virus. Tous les territoires ne sont pas dans la même situation. Par exemple, à Aurillac ou à Paris, la question des transports en commun ne se pose pas de manière identique", a-t-elle expliqué...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.