Le Machu Picchu rouvre après des manifestations contre le service ferroviaire

Chargement en cours
La citadelle inca du Machu Picchu, le 2 novembre 2020 à Cuzco, au Pérou
La citadelle inca du Machu Picchu, le 2 novembre 2020 à Cuzco, au Pérou
1/2
© AFP, ERNESTO BENAVIDES

AFP, publié le samedi 19 décembre 2020 à 07h27

La citadelle inca du Machu Picchu va rouvrir samedi après cinq jours de fermeture en raison de manifestations d'habitants de la zone contre les services ferroviaires, ont annoncé les autorités. 

"L'ordre social ayant été rétabli dans le district de Machu Picchu, à partir de samedi 19 décembre l'entrée dans la citadelle sera à nouveau possible" a indiqué dans un communiqué la direction de la Culture de la capitale régionale Cuzco. 

Le joyau du tourisme péruvien avait dû fermer ses portes lundi en raison de manifestations d'habitants affectant le service ferroviaire. 

Les protestataires exigeaient des billets moins chers de la part des deux entreprises, Inca Rail et Peru Rail, qui exploitent la ligne et une plus grande fréquence de trains entre Cuzco et Machu Picchu.

Le train est le seul moyen de transport pour les touristes qui visitent la citadelle, mais il est également très utilisé par les habitants de la région.

Les manifestations avaient commencé au cours de la semaine dernière et s'étaient intensifiées avec l'occupation des rails, des affrontements avec la police et des menaces d'occuper la citadelle.

La citadelle, fermée pendant près de huit mois en raison de la pandémie de Covid-19, avait rouvert début novembre.

Le 1er décembre, elle avait augmenté sa capacité d'accueil de 40%, soit 1.116 visiteurs quotidiens, l'entrée étant gratuite jusqu'au 31 décembre.

Avant la pandémie, entre 2.000 et 3.000 personnes visitaient quotidiennement le Machu Picchu, et en haute saison, jusqu'à 5.000.

Construite au XVe siècle, la citadelle de Machu Picchu a été inscrite en 1983 au patrimoine mondial par l'Unesco.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.