Le marché automobile français bondit de plus de 9% en juin

Le marché automobile français bondit de plus de 9% en juin
Le marché français des voitures neuves a progressé en juin d'un peu plus de 9% sur un an, affichant ainsi une croissance de près de 5% sur les six premiers mois de 2018

AFP, publié le dimanche 01 juillet 2018 à 10h38

Le marché français des voitures neuves a progressé en juin d'un peu plus de 9% sur un an, affichant ainsi une croissance de près de 5% sur les six premiers mois de 2018, selon les chiffres officiels des constructeurs publiés dimanche.

En volume, le marché a absorbé en juin 252.222 voitures neuves, contre 230.926 sur le même mois en 2017, profitant d'une activité très dynamique du côté des constructeurs français qui a compensé un coup de frein chez les constructeurs étrangers, comme le montre le Comité des constructeurs français d'automobile (CCFA) dans sa publication mensuelle de statistiques.

"On a eu un mois de juin assez exceptionnel", a commenté auprès de l'AFP un porte-parole du CCFA.

Sur les six premiers mois de l'année, les immatriculations de voitures neuves ont progressé en volume à près de 1,19 million, contre 1,13 million sur la même période en 2017, ce qui porte la hausse du marché à presque 4,7% sur un an.

Ce résultat est pour l'heure bien supérieur à l'objectif d'une croissance autour de 2% fixé par le CCFA pour 2018, mais il est encore trop tôt pour en tirer toute conclusion, le deuxième semestre étant traditionnellement moins dynamique que le premier sur le marché automobile.

Dans le détail, les meilleures performances ont été signées en juin par le groupe PSA (+19%), l'ensemble de ses marques ayant gagné du terrain durant ce mois et grâce aussi à l'arrivée dans son giron de la marque allemande Opel. Sur six mois, PSA signe un bond de 17%, tiré par ses marques DS et Peugeot (+20% et +8% respectivement) qui ont compensé un coup de mou chez Citroën (-0,38%).

Le groupe Renault a quant à lui accéléré de près de 16% en juin. Sur six mois, le groupe affiche une progression de 6,5%, aidé principalement par sa marque à bas coûts Dacia (+21%) et dans une moindre mesure par la marque au losange (+2%).

Dans l'ensemble, les constructeurs étrangers ont en revanche subi un coup de frein, avec des baisses de 1,5% en juin et d'un peu plus de 4% sur six mois qui masquent toutefois des situations très contrastées d'un constructeur à l'autre.

Les immatriculations des marques du groupe allemand Volkswagen, premier constructeur étranger en France, ont progressé de 15% en juin et de 2,18% sur les six premiers mois de 2018, soutenues par les marques VW (+3% sur six mois), Skoda (+22%) et Seat (+18%) alors que la marque aux anneaux Audi est apparue à la peine (-14%).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU