Le marché automobile français bondit en novembre, tiré par Peugeot

Chargement en cours
 Carlos Tavares, le PDG du groupe au Salon automobile de Shanghai, le 18 avril 2017

Carlos Tavares, le PDG du groupe au Salon automobile de Shanghai, le 18 avril 2017

1/4
© AFP, Johannes EISELE
A lire aussi

AFP, publié le vendredi 01 décembre 2017 à 09h48

Le marché automobile français a progressé de 10,3% en novembre sur un an, aidé par un jour ouvré supplémentaire et de bonnes performances de la marque Peugeot, selon les chiffres publiés vendredi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Les groupes français (+20%), dans leur ensemble, ont fait nettement mieux que les étrangers qui ont stagné (+0,0%) en données brutes.

Plus de 180.000 voitures neuves ont été mises sur les routes françaises en novembre, soit une progression de 5,1% à nombre de jours ouvrés comparables.

En cumul sur 11 mois, le marché a progressé de 5,3%, au-dessus de la prévision du CCFA qui table sur 3 à 4% de hausse pour l'ensemble de l'année 2017. Là aussi, les marques françaises ont progressé davantage (+6,9%).

De janvier à novembre, 1,92 million de voitures particulières neuves ont été immatriculées en France. "On est sur une tendance haussière notable. On va vraiment dépasser les deux millions sur l'année", a déclaré à l'AFP François Roudier, directeur de la communication du CCFA.

Le marché se situe sur "des hauts niveaux", a-t-il souligné, dans des conditions saines, sans soutien artificiel, alors qu'il avait plongé jusqu'à 1,7 million d'unités après la crise financière de 2008.

Avec des immatriculations en hausse de 34,1% en novembre, PSA (Peugeot, Citroën, DS) brille, aidé par l'ajout des chiffres de sa filiale Opel, qui était comptabilisée l'an dernier dans le giron de General Motors (GM) et qui lui apporte plus de 6.300 voitures supplémentaires.

Hors cet effet de périmètre, la bonne tenue de la marque au lion (+24,5%) dope le groupe et l'ensemble du marché, alors que Citroën gagne aussi 10,78% et la jeune marque DS, aux aspirations haut de gamme mais en manque de nouveaux modèles, regagne du terrain (+13,84%) après une dégringolade ces derniers mois.

Le groupe domine le marché français avec 32% de part de marché en novembre. Peugeot profite notamment du succès commercial de ses SUD (4x4 urbains) 2008, 3008 et 5008. La marque aux chevrons bénéficie pour sa part de la montée en régime de la nouvelle C3 et du petit SUV C3 Aircross, qui a été sélectionné parmi les sept finalistes du prix de la Voiture européenne de l'année 2018.

- Volkswagen souffre -

Le groupe Renault (+5,3%) avance moins vite que le marché et sa part dans les immatriculations recule légèrement à 24,2% (-1,1 point par rapport à novembre 2016). Mais il profitait déjà l'an dernier d'une gamme largement renouvelée. Sa marque à bas coûts Dacia (+14,1%) progresse davantage que le losange (+3,2%).

Parmi les étrangers, le groupe Volkswagen, premier importateur en France, s'effrite de 0,6% en novembre et sa part de marché recule nettement à 12,42% (-1,4 point sur un an).

Les performances sont contrastées pour ses différents labels. La marque Volkswagen recule de 4,1%, alors que Skoda progresse de 35,6%. Seat chute de 15,5%. La marque "premium" Audi stagne (+0,35%).

Toyota (+11,7%) continue de profiter de la crise du diesel, avec ses modèles hybrides essence/électrique. L'autre grand constructeur japonais et partenaire de Renault, Nissan, recule pour sa part de 3%.

Chez les autres généralistes, Ford progresse de 16,1%, Fiat-Chrysler (FCA) de 9,3%, alors que GM est rayé de la carte après avoir cédé Opel.

Du côté des marques allemandes haut de gamme, le groupe BMW (avec Mini) bondit de 18% et Daimler (Mercedes et Smart) de 19,6%.

Le groupe coréen Hyundai, porté par une hausse de la marque Kia, avance de 5,6%. Il en profite pour doubler Nissan et atteindre 3,3% de part de marché.

Les motorisations essence (47,8% des immatriculations) ont devancé le mois dernier les diesel (46,7%). Les ventes de voitures 100% électriques ont représenté 0,9% du marché, contre 4,4% pour l'hybride.

La prévision du CCFA de moteurs essence à parité sur l'année avec les diesel est en passe de se réaliser. En cumul sur 11 mois, l'essence rassemble précisément 47,47% des véhicules mis sur le marché, contre 47,48% pour le diesel. Les véhicules électriques sont à 1,2% et les hybrides à 3,8%.

 
1 commentaire - Le marché automobile français bondit en novembre, tiré par Peugeot
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....

    référence à l'article :

    Facebook : des IA pour prévenir le suicide
    Statut : refusé
    Il y a 20 minutes
    le 30 11 2017 à 11 52

    Moi je préfère l'intelligence naturelle d'un MC Solar qui bien avant Schiappa et tant d'autres nouveaux moralisateurs en Marche vers un abrutissement conduisant à confier l'avenir de nos sociétés à des abrutis qui pensent dominer le monde au travers de leur réseaux qu'ils osent encore qualifier d e sociaux et en se revendiquant ,comme c'est monnaie courante dans nos sociétés consuméristes, de progrès pour l'humanité , et qui dit en utilisant autre chose que de la connerie artificielle : " Douce comme de l’hydromel je suis en affection puis me glisse, m’immisce entre les cuisses lisses de la miss. Ses yeux se plissent et elle dit stop ton vice "

    C'est tout de même nettement plus beau que de savoir qu'un Marc Tasdesuc ( traduction simultanée du mot Allemand ZUCKERBERG) veut se glisser dans l'esprit de chacun pour le formater à sa main ?

    Enfin moi ce que j'en dis !


    le 30 11 2017 à 12 33

    les fonctionnaires des préfectures ont bien compris quels bénéfices immédiats ils pouvaient tirer de la "complication" des remises de cartes grises aux usagers!

    c'est honteux et scandaleux que de tels comportements...et ce ne sont pas des propos comme ça en l'air , mais uniquement des faits avérés vérifiables et démontrables !

    plus de trois mois pour obtenir une nouvelle carte grise après une perte de papiers...et alors quand cela tombe au moment d'un contrôle technique ...alors là c'est franchement un moment historique synthétisant toute la connerie de la France résumée dans son administration et ses fonctionnaires :
    " oui mais pour faire le contrôle technique il faut la carte grise, ...oui mais pour faire la carte grise il faut le contrôle technique...on croirait des Gogols dans un bocal à poissons rouges !



    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Carte grise sur Internet : une situation kafkaïenne
    Statut : refusé
    Il y a 14 minutes
    le 30 11 2017 à 12 33

    les fonctionnaires des préfectures ont bien compris quels bénéfices immédiats ils pouvaient tirer de la "complication" des remises de cartes grises aux usagers!

    c'est honteux et scandaleux que de tels comportements...et ce ne sont pas des propos comme ça en l'air , mais uniquement des faits avérés vérifiables et démontrables !

    plus de trois mois pour obtenir une nouvelle carte grise après une perte de papiers...et alors quand cela tombe au moment d'un contrôle technique ...alors là c'est franchement un moment historique synthétisant toute la connerie de la France résumée dans son administration et ses fonctionnaires :
    " oui mais pour faire le contrôle technique il faut la carte grise, ...oui mais pour faire la carte grise il faut le contrôle technique...on croirait des Gogols dans un bocal à poissons rouges !



    référence à l'article :

    Esclavage en Libye : l'Afrique, l'UE et l'ONU s'allient
    Statut : refusé
    Il y a 36 minutes
    le 30 11 2017 à 12 12

    Au delà de la gravité de la situation , l'utilisation d'un tel titre pour l’article éclaire à lui seul toute la complexité de la situation.
    l'Afrique est un continent , un lieu géographique que l'on vient associer sur le même plan à une UE ( ?) - on ne sait si on évoque la position géographique ou autre chose- et à un " bidule " dont chacun définit le niveau de démocratie qui lui convient à un moment ou à un autre dans des errements opportunistes qui peuvent ou pourraient servir "la Cause".

    Quelle cause? on ne sait !
    Quels alliés de l’Afrique avec qui ? pour faire quoi ?

    Autant de voie de vagabondage intellectuel et qui dure depuis des décennies....sinon voila fort longtemps, et depuis le temps ou l'ONU et L'UE veulent montrer leur muscle( singulier intentionnel) que les Africains se seraient pris en main ...et auraient dit merci à ces "bestioles administratives" qui sont autant de vers leur suçant la moelle.

    Que fait donc MAcron en Afrique ?

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]