Le masque sera obligatoire dans tout Paris à partir de vendredi matin

Le masque sera obligatoire dans tout Paris à partir de vendredi matin
Masque à Paris.

Boursier.com, publié le jeudi 27 août 2020 à 17h17

"Paris est classé dans les départements de circulation active du virus", entraînant ainsi "des conséquences", a affirmé le Premier ministre Jean Castex...

En raison de la circulation active du virus à Paris, le Premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi l'extension de l'obligation du port du masque en extérieur à l'ensemble de la capitale. Cette décision a été prise en concertation avec le préfet de police de Paris Didier Lallement et la maire Anne Hidalgo.

"Paris est classé dans les départements de circulation active du virus", entraînant ainsi "des conséquences", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse, ajoutant que "la question se pose pour la petite couronne", compte tenu des "circulations entre territoires".

Afin de lutter contre la recrudescence des contaminations, le masque était pour rappel déjà obligatoire depuis le début du mois d'août dans plusieurs zones très fréquentées de la capitale, comme les zones touristiques, les quais de Seine, ou encore la Butte Montmartre.

Vendredi matin dès 8h00

"Ce sera annoncé très prochainement, ça va être rapide", a indiqué à 'BFMTV' l'adjoint à la mairie de Paris en charge de la sécurité Nicolas Nordman. Matignon a également précisé que "la mesure est en cours d'étude, c'est une question de jours".

Dans la journée de jeudi, la maire adjointe à la santé, Anne Souyris, a confirmé sur 'BFMTV' que cette mesure entrerait en vigueur ce vendredi à 08h00. Elle concerne tout Paris et les trois départements de la proche banlieue (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), ont annoncé les préfectures de ces territoires. Les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros.

"A compter du vendredi 28 août, à 08h00, le port du masque sera obligatoire pour tous les piétons circulant dans les espaces publics, les utilisateurs de vélos, deux-roues, trottinettes et autres engins de mobilité personnels, motorisés ou non", est-il écrit dans un communiqué.

700 verbalisations par jour en France

Jean Castex a tiré la sonnette d'alarme. La situation sanitaire s'est aggravée ces dernières semaines, alors que 21 départements sont désormais classés "zone rouge" par le gouvernement, en Île-de-France, sur la côte méditerranéenne, le Rhône, la Haute-Garonne, la Gironde, la Sarthe, le Loiret, la Guadeloupe et la Martinique... Ce n'est "pas une situation grave", mais "la croissance de l'épidémie peut être exponentielle si on ne réagit pas rapidement", a-t-il prévenu.

Par ailleurs, le Premier ministre est revenu sur le nombre de verbalisations pour infraction aux règles du port du masque. "Nous sommes sur un flux d'environ 700 verbalisations par jour", a-t-il indiqué. Dans les établissements recevant du public, les autorités ont procédé depuis le 17 août à 30.000 contrôles, qui ont donné lieu à 1.900 mesures de police et 53 fermetures.

"Il ne suffit pas d'édicter des obligations, encore faut-il en vérifier le respect", a affirmé Jean Castex. "C'est aux autorités locales de décider de l'intensification éventuelle de ces actions de contrôles parfois nécessaires", a-t-il ajouté...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.