Le Medef n'est "ni de droite, ni de gauche", assure Pierre Gattaz

Le Medef n'est "ni de droite, ni de gauche", assure Pierre Gattaz

Gattaz Pierre, Medef, Président du Directoire de Radiall

A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 30 août 2016 à 09h50

"Y croire et agir" : tel est le thème de la 18ème édition des universités d'été du Medef qui se déroulent ce mardi et mercredi sur le campus d'HEC à Jouy-en-Josas. A neuf mois des élections présidentielles, l'organisation patronale reçoit les candidats afin de connaître "leurs solutions pour le plein emploi".

"Ni de droite, ni de gauche"

"Nous ne sommes ni de droite, ni de gauche", a toutefois assuré ce mardi matin sur 'Europe 1', le leader de l'organisation, Pierre Gattaz. Il assure que la porte sera ouverte à l'ensemble des candidats. "Il y a deux primaires - chez Les Républicains en novembre, et les socialistes en janvier - Pour le moment, nous sommes donc axés sur ces candidats mais ensuite, en janvier-février, il n'est pas impossible que l'on invite Madame Le Pen et Monsieur Mélenchon à nous expliquer leur programme", a-t-il déclaré.

Les Républicains "pragmatiques"

Pour autant, Pierre Gattaz semble avoir été séduit par les annonces de la droite. "Les Républicains ont des programmes pragmatiques. Ce sont des choses que nous demandons depuis des années pour faire refonctionner la machine économique", a souligné le patron du Medef, ajoutant que des "tabous tombent" et que cela lui "fait plaisir'".

A droite, "on ose parler de la suppression de l'ISF et des 35 heures", a renchéri Pierre Gattaz. Alain Juppé, candidat à la primaire des Républicains prône en effet le retour des 39 heures comme référence légale dans le Code du travail. Il s'est également engagé à supprimer l'Impôt de solidarité sur la fortune dès 2018. Dans son ouvrage, "Tout pour la France" cité par 'Les Echos', Nicolas Sarkozy veut donner la possibilité aux entreprises de fixer le temps de travail. Il n'y aurait plus de durée unique hebdomadaire.

 
5 commentaires - Le Medef n'est "ni de droite, ni de gauche", assure Pierre Gattaz
  • avatar
    POUTINE -

    Le Medef est pour le MONDIALISME donc petit patron exclu du système......donc pour la grande finance......qui sont dans le Medef les grands qui ont tout ........bien sur il y a des petits au medef mais ils ont rien à rien compris au système du lobi du medef qui un jour les ruinera .......le MEDEF EST UN LOBI......et qui à ses entrés aux gouvernements , moi je les plains pas....ils sont tout aussi RESPONSABLE que les gouvernements de droite et de gauche qui n'apportent rien au pays sauf la RUINE de la FRANCE . S'ils étaient honnete ce pays serait mieux géré......et les grands on les connait ..........

  • avatar
    A1C5 -

    ces Gattaz, faux-culs de pére en fils

  • avatar
    philae -

    le même que son père : aussi menteur !

  • avatar
    leclot -

    Et mon C.., c'est du poulet?

  • avatar
    zorroford -

    Un peu hypocrite, non ? "Ni de droite ni de gauche" alors qu'il applaudit des deux mains les propositions de Juppé et Sarkozy ? Evidemment le MEDEF est de droite comme la CGT est de gauche. C'est naturel. Pourquoi M. Gattaz a-t-il honte ? Je repense à une phrase d'Audiard dans le film "Le Président" : A un député qui rappelle "Il y a des patrons de gauche", le "Président" (Gabin) réplique : Il y a aussi des poissons volants, mais ils ne constituent pas la majorité de l'espèce".

    avatar
    Paisir -

    La situation est devenue trop grave, trop pesante pour les salariés, retraités que l'humour n'est pas à l'ordre du jour. Tous des menteurs, des traîtres, des individus qui appauvrissent la France et gonflent leurs carnets de chèques. Insupportable gouvernance.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]