Le monde croule sous les déchets électroniques

Le monde croule sous les déchets électroniques©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 13 décembre 2017 à 20h38

L'Union internationale des télécommunications (UIT) vient de publier avec les Nations Unies une étude sur les déchets électroniques, dont les quantités ne cessent de gonfler dans le monde. Ces déchets ont ainsi atteint en 2016 le poids record de 45 millions de tonnes, soit 6,1 kg par habitant de la Terre, et l'équivalent de 4.500 Tour Eiffel.

Le volume de déchets électroniques a augmenté de 8% en deux ans (la dernière étude datant de 2014) et devrait continuer à croître pour dépasser les 52 millions de tonnes en 2021, selon cette étude publiée mercredi.

55 milliards d'euros de matières précieuses !

Or, pour l'instant, seuls 20% de ces déchets sont collectés en vue d'être recyclés, alors qu'ils contiennent des produits toxiques, mais aussi des matières premières valorisables comme l'or, l'argent, le cuivre ou le platine. Ainsi, en 2016, le rapport évalue la valeur des matières précieuses présentes dans ces déchets à 55 milliards d'euros !

La faible proportion de recyclage est d'autant plus étonnante que la législation en vigueur dans 67 pays, qui représentent les deux tiers de la population mondiale, prévoit que ce type de produit sera bien recyclé...

La Chine plus gros pollueur, l'Europe relativement bon élève

Par zone géographique, c'est la Chine qui a produit la plus grande quantité de déchets électroniques en 2016 avec 7,2 millions de tonnes, devant les Etats-Unis. Par habitant, c'est cependant l'Australie et la Nouvelle-Zélande qui ont généré la quantité moyenne de déchets la plus élevée, avec 17,3 kg par habitant, alors que seuls 6% des appareils ont été recyclés !

L'Europe fait figure de bon élève, avec les taux de collecte en vue d'un recyclage les plus élevés de la planète, avec un taux de 35% des déchets traités.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU