Le nombre de travailleurs détachés a encore progressé en 2016 en France

Chargement en cours
 Cinq régions "enregistrent le plus de déclarations de détachement" : le Grand-Est (56.343 salariés), PACA (49.494), Auvergne-Rhône Alpes (47.472), Hauts-de-France (42.897) et Ile-de-France (36.448)

Cinq régions "enregistrent le plus de déclarations de détachement" : le Grand-Est (56.343 salariés), PACA (49.494), Auvergne-Rhône Alpes (47.472), Hauts-de-France (42.897) et Ile-de-France (36.448)

1/2
© AFP
A lire aussi

AFP, publié le mardi 21 novembre 2017 à 12h22

Pour la deuxième année consécutive, le nombre de travailleurs détachés en France a fortement progressé (+23,8%) en 2016, pour atteindre le total de 354.151 salariés, selon des chiffres de la Direction générale du travail consultés lundi par l'AFP, confirmant une information des Échos.

En 2016, 127.576 déclarations de détachement ont été enregistrées pour un volume de 354.151 salariés, selon la Direction générale du travail, qui évoque une "augmentation significative" mais "à prendre avec précaution" en raison d'une "meilleure connaissance des formalités par les entreprises, en lien avec" des contrôles renforcés, et de l'ouverture d'un téléservice.

En 2015, 286.025 travailleurs détachés avaient été déclarés à l'administration française, soit une progression de 25% par rapport à l'année précédente. Ils étaient 26.466 en 2005.

Les cinq régions les plus concernées, en nombre de salariés détachés, sont les régions Grand-Est (56.343 salariés), PACA (49.494), Auvergne-Rhône-Alpes (47.472), Hauts-de-France (42.897) et Ile-de-France (36.448). Ce sont celles aussi qui "enregistrent le plus de déclarations de détachement": Grand-Est (24.890), Auvergne-Rhône-Alpes (19.289 déclarations), PACA (17.079 déclarations), Hauts-de-France (14.541) et Ile-de-France (12.636 déclarations).

Par secteurs, l'intérim (22% des déclarations) est passé devant le BTP et l'industrie (18% chacun). 

Quant aux pays déclarant le plus de salariés détachés en France, il s'agissait en 2016 de l'Espagne (17.438 déclarations), du Portugal (15.869 déclarations), de l'Allemagne (14.709 déclarations) et de la Pologne (14.624 déclarations).

Parallèlement, les contrôles pour lutter contre la fraude au détachement se sont accentués. L'inspection du travail a effectué 15.960 interventions en ce sens en 2016. 

453 amendes ont par ailleurs été prononcées pour un montant de 2,4 millions d'euros et neuf arrêtés préfectoraux de fermeture d'établissement ou d'arrêt d'activité ont été recensés pour sanctionner des fraudes au détachement relevant du travail illégal, selon la Direction générale du travail. 

Encadré par une directive européenne de 1996, le détachement permet à une entreprise européenne d'envoyer temporairement ses salariés en mission dans d'autres pays de l'UE, en n'appliquant que le noyau dur de leur réglementation (Smic, conditions de travail) tout en continuant de payer les cotisations sociales dans le pays d'origine.

En octobre, les 28 se sont mis d'accord sur la révision de cette directive, dont les détails restent à négocier. Le transport routier en sera exclu jusqu'à la réforme du "paquet mobilité" dédié à la profession. Une exclusion jugée "scandaleuse" par les syndicats de chauffeurs routiers (CFDT, CGT, FO, CFTC, CGE-CGC) qui ont mené des actions aux frontières mardi.

 
5 commentaires - Le nombre de travailleurs détachés a encore progressé en 2016 en France
  • avatar
    regnoy2 -

    Merci monsieur MACRO très célèbres metteur en scène sans résultat

  • avatar
    regnoy2 -

    Merci monsieur MACRO très célèbres metteur en scène sans résultat

  • avatar
    MLTP63 -

    constat : le nombre de travailleurs détachés augmentent en France presqu'aussi vite que le nombre de chômeurs en France ...

    une solution :
    baisser nettement les charges sur l'entreprise pour s'aligner sur d'autres pays, et rendre le cout de l'emploi plus faible et donc le coût du produit fini (incitation à consommer français)
    plafonner les allocations, toutes confondues à 70% du smic par exemple et en réduisant fortement toutes les gratuités en obligeant les concernés à payer ne serait-ce qu'une partie de toutes les gratuités (téléphone, internet, eau, gaz, élec, ...)

    et rien qu'avec ça, plein de gens recommenceront à chercher du travail, et plein d'entreprises pourront embaucher des français ...

    donc de l'argent qui rentre dans les caisses de l'état et surtout moins d'argent qui en sort ...

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug .....
    référence à l'article :

    Paris adopte son plan climat
    Statut : refusé
    Il y a 4 minutes
    le 20 11 2017 à 20 45
    Ce qui est bien avec un tel plan climat c'est que l'on peut mesurer le mépris des rédacteurs et " des penseurs" d'untel plan vis à vs de ceux qui devront se polluer ou leur horizon, ou leur fleuve, u leur sous sol...pour que Mme Hidalgo puisse prétendre avoir fait quelques choses pour la planète..

    Qui n'a pas compris qu'en mettant des bidules et des machins en dehors de son territoire pour produire ce que l'on a besoin de vendre comme propre à ses ..." propres " électeurs n'étaity que faire comme si on état propre parce que l'on fumait au travers d'un " tuyau" qui permettait de cacher la cigarette..

    on dirait des gains qui jouent avec un hochet tant ils démontrent qu'ils n'ont rien compris à la physique et au loi ( non pas celels des hypocrites des hommes mais les lois de la physique !)de ce monde : l'électricité ça ne pollue pas quand le groupe électrogène est situé Au fin fond de la Pologne...par exemple.

    mais dans quel monde d'hypocrites et de pollueurs et d'intoxicateurs intellectuels vit-on ?

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug .....
    référence à l'article :

    Tuerie à Sarcelles : "le sujet n'est pas le port d'arme", mais "la violence conjugale", estime Schiappa
    Statut : refusé
    Il y a 34 minutes
    le 20 11 02017 à 19 52

    Moi je suis d'accord, il n'y avait qu'Obama qui prétendait le contraire à travers le monde !

    je sujet ce ne sont pas les armes mais les armes idéologiques que les uns et les autres manipulent pour faire appuyer sur les gâchettes. Je me demande bien qui ne peut comprendre cela dans nos sociétés décentes et modernes.

    Quant il s'agit de certains sujets ( par exemple l'âge legal pour un accouplement à 11 ans) , il suffit de convoquer la morale pour se donner bonne conscience et dans d'autre cas d'invoquer la loi et l'état de droit...' par exemple pour que des gamins et gamines mineures - donc de moins de 18 ans - soient de fait acceptables sur notre sol et obligatoirement, de fait aussi ! avec ces deux bidules conceptuels typiquement humains vous êtes parés... pour affronter tous les postes politiques français !

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]