Le Parlement européen approuve la fin du changement d'heure en 2021

Le Parlement européen approuve la fin du changement d'heure en 2021©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 26 mars 2019 à 15h29

La consultation publique organisée par Bruxelles à l'été 2018 a montré que 84% des Européens demandaient le retour à une heure unique dans chaque pays.

La fin du changement d'heure saisonnier se précise dans l'Union européenne. Le Parlement de Strasbourg a approuvé mardi la fin de ce dispositif. Il propose néanmoins que la mesure ne devienne effective dans tous les pays qu'à partir de 2021. La Commission européenne avait préconisé en septembre 2018 de mettre fin à ce système dès 2019, mais l'échéance était déjà jugée prématurée par les Etats membres.

Chaque pays restera libre de choisir l'heure qu'il veut conserver mais le Parlement demande la création d'un "mécanisme de coordination" qui s'efforce d'harmoniser les régimes horaires dans l'ensemble de l'Union.

Que vont choisir les Etats membres ?

Si le choix de certains Etats membres s'avérait susceptible "d'entraver de manière significative et permanente le bon fonctionnement du marché intérieur", du fait, par exemple, d'un décalage horaire trop important entre deux pays voisins, la Commission européenne pourrait repousser l'entrée en vigueur de la nouvelle directive.

Les Etats membres n'ont pas encore fait connaître leur position.

84% des Européens pour le retour à l'heure unique

Le changement d'heure bisannuel a été instauré par plusieurs gouvernements dans les années 70 pour des raisons d'économies d'énergie et étendu en 1980 au niveau communautaire.

Les économies d'énergie se sont révélées minimes et les opinions publiques de plus en plus hostiles à ce système, comme l'a montré une consultation publique organisée par Bruxelles à l'été 2018. Sur 4,6 millions de réponses recueillies à travers l'Union européenne, 84% demandaient le retour à une heure unique dans chaque pays.

Actuellement en France, le changement d'heure permet d'économiser 440 gigawatt-heure par an, soit l'éclairage des habitants d'une grande ville comme Marseille - un gain jugé trop peu significatif.

De nombreuses études se sont penchées sur les autres effets de ces changements d'heure. En termes de santé, l'impact sur le biorythme pourrait engendrer de la fatigue, et donc du stress, avec des conséquences sur le moral, mais aussi la consommation d'alcool ou de tabac. A l'inverse, le changement d'été entraînerait des effets positifs liés à l'augmentation des activités de loisir en plein air.

Conduite, agriculture...

Les effets sur la sécurité routière, directement liés à la fatigue, sont également invoqués, de même que l'impact sur l'agriculture... Sur ce point, Bruxelles a noté que "les doutes qui prévalaient concernant la perturbation du biorythme des animaux et le changement des horaires de traite liés au changement d'heure semblent avoir en grande partie disparu en raison de l'utilisation de nouveaux équipements, de l'éclairage artificiel et de technologies automatisées".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.