Le "pass sanitaire" retoqué par l'Assemblée nationale !

Le "pass sanitaire" retoqué par l'Assemblée nationale !
Test PCR, affiche, covid-19, coronavirus

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 11 mai 2021 à 21h25

Le "pass sanitaire", mesure clé de la sortie transitoire de l'état d'urgence, a été rejeté mardi à la surprise générale, le Modem ayant lâché la majorité LaRem. Une nouvelle délibération était cependant prévue en soirée pour corriger le tir...

Le "pass sanitaire", mesure clé de la sortie transitoire de l'état d'urgence, a été rejeté mardi à la surprise générale, le Modem ayant lâché la majorité LaRem. Une nouvelle délibération était cependant prévue en soirée pour corriger le tir...

Coup de théâtre mardi à l'Assemblée nationale... Les députés ont rejeté à une courte majorité l'article premier du projet de loi organisant la fin de l'état d'urgence sanitaire, consacré à la mise en place d'un "pass sanitaire"... Le MoDem s'est ainsi désolidarisé de La République en Marche (LaRem), faisant échouer pour l'instant le projet de pass.

Le texte a été rejeté par 108 voix contre 103, un résultat dû au vote "contre" de toutes les oppositions, mais aussi du groupe MoDem, pourtant le traditionnel allié de la majorité. Le Modem dit avoir refusé de voter un article de loi jugé trop flou... Selon des sources concordantes citées mardi soir par la chaîne 'BFM TV', le parti centriste ferait pression sur le gouvernement pour qu'il accepte de rouvrir les discothèques à partir du 1er juillet sur présentation du fameux pass sanitaire.

Jean Castex assure que le pass sanitaire verra le jour

L'article fera l'objet d'une seconde délibération dès mardi soir juste avant le vote final sur le texte, ce qui pourrait permettre à LaRem, qui n'a pas la majorité absolue à la chambre basse, de rectifier le tir. Ainsi, le Premier ministre Jean Castex a assuré mardi soir sur 'France 2' qu'"il y a aura un pass sanitaire", précisant que de nouvelles délibérations auront lieu "dès ce soir dans l'hémicycle". "On va trouver un accord avec la majorité" et "nous allons régler ce problème", a-t-il poursuivi.

Ce pass, qui doit entrer en vigueur en juin, doit être dans un premier temps réservé aux déplacements vers ou depuis l'étranger. Il devait aussi permettre de filtrer l'accès aux grands rassemblements ou à certains lieux.

Le document, sous forme papier ou numérique, doit permettre la présentation soit d'un résultat négatif d'un dépistage virologique, soit d'un justificatif de vaccination, soit d'une attestation de rétablissement à la suite d'une contamination au Covid-19.

Vaccination ouverte à tous dès ce mercredi, en cas de rendez-vous restés libres

Jean Castex a par ailleurs invité les Français à se faire vacciner contre le coronavirus sur leurs lieux de vacances cet été, ou même dès le week-end de l'Ascension. "Les centres de vaccinations sont ouverts tout le week-end, n'hésitez pas à vous y faire vacciner, même si vous n'habitez pas là", a-t-il martelé. "L'objectif est de ne perdre aucune dose", a-t-il encore rappelé.

De son côté, Doctolib, le leader français des sites de prise de rendez-vous médicaux a ouvert dès ce mardi (avec 24h d'avance sur le calendrier prévu par le gouvernement), les créneaux de réservation pour toutes les personnes de plus de 18 ans. Il s'agit des rendez-vous restés libres de la veille pour le lendemain, qui pourront donc être comblés par tout candidat majeur, sans conditions pré-requises. Mardi également, la vaccination a été ouverte de plein droit à tous les Français de plus de 50 ans.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.