Le pouvoir d'achat des Français a grimpé de 0,9% au premier trimestre

Le pouvoir d'achat des Français a grimpé de 0,9% au premier trimestre©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mercredi 29 mai 2019 à 09h48

Les mesures consenties par le gouvernement en fin d'année dernière pour tenter d'apaiser la grogne des "Gilets jaunes" ont donné un coup de pouce aux Français, selon l'Insee.

L'économie française a bien enregistré une croissance de 0,3% sur les trois premiers mois de 2019. Il s'agit d'un léger ralentissement par rapport à celle du quatrième trimestre 2018, revue en légère hausse à 0,4%, selon les données publiées mercredi par l'Insee. L'institut a en effet relevé de 0,1 point la croissance du quatrième trimestre 2018, qui avait été annoncée à 0,3% dans sa dernière estimation publiée fin avril.

L'acquis de croissance pour l'ensemble de l'année 2019, c'est-à-dire l'évolution du produit intérieur brut (PIB) si l'activité stagnait complètement au cours des trois prochains trimestres de l'année, se maintient à 0,8%, comme en première estimation. La croissance enregistrée au premier trimestre se maintient donc à un rythme légèrement inférieur aux anticipations de la Banque de France comme de l'Insee, qui tablaient tous les deux dans leurs dernières projections en mars sur une légère accélération de la croissance par rapport à la fin 2018, avec une progression du PIB attendue autour de 0,4% par trimestre en début d'année.

Pouvoir d'achat en hausse

Par rapport aux premières estimations publiées à la fin avril, l'Insee a confirmé les contributions à la croissance du premier trimestre du commerce extérieur (-0,3 point) et des variations des stocks des entreprises (+0,3 point), tandis que celle de la demande intérieure finale, traditionnel moteur de la croissance française, a été révisée en légère hausse, à +0,4 point contre +0,3 point initialement. Au premier trimestre, les dépenses de consommation des ménages ont progressé de 0,4%, accélérant légèrement par rapport à la fin d'année 2018 (+0,3%) et l'investissement global a légèrement ralenti, affichant une progression de 0,5% après une hausse de 0,6% au quatrième trimestre 2018.

Sur les trois premiers mois de l'année, le pouvoir d'achat des Français a progressé de 0,9%, sous l'effet des mesures consenties par le gouvernement en fin d'année dernière pour tenter d'apaiser la grogne des "Gilets jaunes". Parallèlement, leur taux d'épargne a augmenté de 0,4 point à 15,3%, la consommation des ménages restant moins dynamique que l'évolution du pouvoir d'achat.

Réduction des cotisations patronales

Le taux de marge des entreprises a quant à lui bondi de 1,1 point, à 32,6%, dopé par la transformation du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) en réduction pérenne de cotisations sociales patronales, qui permet cette année aux entreprises de cumuler les crédits versés cette année au titre de l'année 2018 et la réduction de leurs cotisations sociales. Selon l'institut national de la statistique, le déficit des administrations publiques a augmenté d'un point au premier trimestre pour s'établir à 3,6% du PIB.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.