Le QR code va être testé pour retourner au restaurant

Le QR code va être testé pour retourner au restaurant
Reconfinement, restaurants fermés

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 10 mars 2021 à 11h50

Une première phase de test devrait être organisée dans les prochains jours au sein des restaurants réservés aux routiers actuellement ouverts.

Une première phase de test devrait être organisée dans les prochains jours au sein des restaurants réservés aux routiers actuellement ouverts.

L'attente est très longue pour les restaurateurs, toujours privés d'ouvrir leurs établissements, et sans date précise pour une reprise d'activité... Mais le gouvernement planche sur un retour à la normale, et selon les informations du 'Parisien', il devrait tester dans les prochains jours un QR code à l'entrée des restaurants réservés aux routiers.

Les futurs clients devront scanner avec à leur smartphone un de ces codes-barres carrés qui permettent d'ouvrir une page web, qui sera associé à l'application TousAntiCovid. Son implémentation avait été validée il y a quelque semaines par la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Après cette phase de test, une réouverture plus large des restaurants pourrait se préciser.

Pour les musées et les théâtres ?

"Les imprimeurs qui seront chargés de fournir les codes, les affiches et les autocollants pour les restaurants ont été trouvés", a expliqué une source gouvernementale au journal. Le scan d'un QR code pourrait aussi s'imposer, quand les restrictions sanitaires seront assouplies, avant toute visite au musée, au théâtre ou au cinéma.

Pour l'exécutif, l'objectif est aussi de doper les téléchargements de l'application TousAntiCovid, pour mieux tracer le virus. "Aujourd'hui, 13 millions de Français y sont inscrits, c'est insuffisant, explique une source gouvernementale au 'Parisien'. Il en faudrait 15 millions pour qu'elle fonctionne bien".

Pas sur les terrasses

Toujours selon 'Le Parisien', le dispositif ne concernera pas les terrasses, mais seulement les salles, souvent moins aérées. Si un client croise une personne dépistée positive au coronavirus, "il recevra une alerte s'il se trouve dans un lieu à risque élevé et devra se faire dépister. Pour les autres lieux, moins à risque, l'utilisateur pourra recevoir une notification de cas contact classique", détaille le journal.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.