Le reconfinement pourrait réduire l'activité économique de 15%

Le reconfinement pourrait réduire l'activité économique de 15%
boutique confinement

Boursier.com, publié le mardi 03 novembre 2020 à 12h22

Soit moitié moins que lors du premier confinement...

Le reconfinement de la population en France face à l'épidémie due au nouveau coronavirus devrait réduire l'activité économique d'environ 15%, soit moitié moins que lors du premier confinement, selon l'agence de presse Reuters, qui cite une source proche du ministère des Finances - le chiffre avait déjà été évoqué par Bruno Le Maire jeudi dernier.

"Nous nous attendons à un impact beaucoup plus modéré que celui qui a existé au mois d'avril, en particulier en France", a indiqué cette source. "Nous tablons d'ailleurs sur presque deux fois moins d'impact sur l'activité, qui était d'à peu près 30% en avril alors que là on est plutôt sur 15% d'impact (...) parce qu'évidemment on a appris."

15 milliards d'euros par mois

Les mesures de soutien à l'économie s'élèveront au total à 15 milliards d'euros par mois de confinement, selon Bercy. Face à ces nouvelles dépenses, le gouvernement va inscrire une somme de 20 milliards d'euros dans le projet de loi de finances rectificatif de fin d'année.

Au total, 200.000 commerces ont dû fermer leurs portes. Ils bénéficieront d'un soutien de l'Etat qui "sera encore plus fort que lors du premier confinement", a promis Bruno Le Maire, qui a avancé un montant global de 15 milliards d'euros.

Six mois de plus pour les PGE

Ce montant se décompose en 6 milliards d'euros pour le fonds de solidarité, qui sera réactivé et renforcé, 7 milliards pour l'activité partielle, prolongée jusqu'au 31 décembre, plus d'un milliard pour les exonérations de cotisations sociales et un milliard pour la prise en charge d'une partie des loyers des entreprises, a dit le ministre de l'Economie.

Les entreprises pourront aussi souscrire auprès des banques des prêts garantis par l'Etat (PGE) jusqu'au 30 juin 2021, le dispositif étant prolongé de six mois.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.