Le secteur du bâtiment devrait ralentir en 2018

Le secteur du bâtiment devrait ralentir en 2018©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 19 décembre 2017 à 10h48

La Fédération française du bâtiment (FFB) prévoit un ralentissement de la croissance dans le secteur du bâtiment en France en 2018 à cause du durcissement des dispositifs d'incitation fiscale et de la hausse des prix dans le logement neuf.

Dans son point de conjoncture dévoilé ce mardi, la FFB dit tabler sur une croissance de 2,4% de l'activité en volume l'an prochain, après +4,7% attendu sur l'ensemble de 2017. L'année qui s'achève a été marquée par une accélération régulière, puisqu'en septembre la FFB attendait encore une progression de 4%.

Fin des PTZ et Pinel

"Malgré une baisse des mises en chantier d'environ 10.000 unités, imputable aux dispositions prises en loi de Finances, le logement poursuivra son essor mais de façon beaucoup plus mesurée", a expliqué le président de la FFB Jacques Chanut, au cours d'une conférence de presse.

La FFB souligne l'impact du rognage des dispositifs PTZ et Pinel dans les zones moins tendues et celui de la baisse des recettes des bailleurs sociaux, alors que le secteur du HLM représente jusqu'à 15% du chiffre d'affaires total du secteur du bâtiment.

"Mais des obstacles liés à la loi de finances 2018 menacent l activité : IFI (impôt sur la fortune immobilière), PTZ neuf, APL accession, CITE, baisse des loyers et de l APL, relèvement de 5,5% à 10% de la tva sur les chantiers en locatif social " @chanutj
- FFB (@FFBatiment)
Mieux pour le non-résidentiel

En revanche, en 2018, le non-résidentiel neuf accélérera sa croissance à 8,9% grâce à tous les secteurs hors agricole.

Au global, à prix constants, l'activité du bâtiment ne retrouvera toutefois l'an prochain que son niveau de 2013, très loin des pics que le BTP a connus sur la période 2006-2008

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
4 commentaires - Le secteur du bâtiment devrait ralentir en 2018
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article : Vœux présidentiels : comment Macron peut-il renouveler l'exercice ?
    Statut : refusé Il y a 28 minutes
    le 19 12 2017 à 09 10



    Une Proposition :

    En se drapant dans de beaux habits Jupitériens et en prononçant un beau discours de secrétaire de Paul Ricoeur depuis le Château de Versailles, je pense que ce serait suffisamment disruptif pour donner toute la dimension nécessaire à un renouvellement de l'exercice.

    Enfin c'est ma réponse à la question posée.

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    de la censure, encore de la censure, toujours de la censure sur le Forum Orange.
    Et bien puisque sur la rubrique Finance, un bug est là ...... moi aussi
    référence à l'article : Vœux présidentiels : comment Macron peut-il renouveler l'exercice ?
    Statut : refusé Il y a 28 minutes
    le 19 12 2017 à 09 10



    Une Proposition :

    En se drapant dans de beaux habits Jupitériens et en prononçant un beau discours de secrétaire de Paul Ricoeur depuis le Château de Versailles, je pense que ce serait suffisamment disruptif pour donner toute la dimension nécessaire à un renouvellement de l'exercice.

    Enfin c'est ma réponse à la question posée.

  • avatar
    ROYCES73 -

    C'est normal ! les Français travailleurs et économes et prévoyants qui font tourner les entreprises du bâtiment en ont marre des taxes, des impôts ,des plus valus etc ....

  • avatar
    Patdix -

    Comment on va accueillir les migrants alors?
    EN réquisitionnant les hôtels
    Le ministre de l'intérieur annonçait hier qu'il y en avait qui habitaient l'hôtel depuis 15 ans.
    Maintenant je suis rassuré de voir ou passent mes impôts