Le site de Smart - Hambach, de la micro-voiture citadine au gros 4X4

Le site de Smart - Hambach, de la micro-voiture citadine au gros 4X4
Smart Fortwo

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 08 décembre 2020 à 23h08

L'usine Smart de Hambach en Moselle vient d'être vendue par Daimler au britannique Ineos Automotive. Au lieu de petites citadines électriques, le site produira à l'avenir un véhicule 4X4, le "Grenadier".

L'usine Smart de Hambach en Moselle vient d'être vendue par Daimler au britannique Ineos Automotive. Au lieu de petites citadines électriques, le site produira à l'avenir un véhicule 4X4, le "Grenadier".

En négociation depuis plusieurs mois, après la décision de Daimler de vendre le site mosellan, le rachat de Smart France par la société britannique Ineos vient de se concrétiser. Un accord a été signé à distance, crise du coronavirus oblige, a révélé le 'Républicain Lorrain', dont les informations ont été confirmées mardi par Ineos et par Daimler.

"Nous ne pouvions tout simplement pas ignorer l'occasion unique offerte par Hambach, à savoir l'achat d'une usine de production automobile moderne dotée d'une main-d'oeuvre exceptionnelle", a ainsi déclaré dans un communiqué le président d'Ineos Group, Jim Ratcliffe.

1.300 emplois préservés sur 1.500

"Ineos Automotive entend construire le meilleur 4X4 utilitaire du monde, et c'est précisément ce que nous ferons à Hambach", a-t-il ajouté. Le rachat avait été validé depuis le 12 novembre dernier par le conseil social et économique de Smart France.

Au total 1.300 des 1.500 emplois seront préservés sur le site de Smart à Hambach (Moselle), a annoncé mardi Daimler dans un communiqué officialisant la signature du contrat de cession. "Nous avons trouvé une solution pérenne pour Hambach qui offre au site une perspective d'avenir claire", se félicite Markus Schäfer, directeur de la recherche Daimler.

A noter que Daimler continuera de produire la Smart électrique à Hambach jusqu'en 2024, ainsi que la face avant et le plancher du nouveau SUV électrique Mercedes.

Un 4x4 à moteur thermique, mais l'hydrogène en ligne de mire ?

Le site industriel baptisé Smartville avait été inauguré le 27 octobre 1997 par Jacques Chirac, président de la République française, et Helmut Kohl, chancelier de la République fédérale d'Allemagne. Daimler entendait alors révolutionner l'industrie automobile avec un concept innovant, la fabrication d'une micro-citadine à deux places.

Certains s'interrogent désormais sur l'intention d'Ineos de produire son 4x4 Grenadier à moteur thermique, au moment où l'industrie automobile est encouragée par les pouvoirs publics à promouvoir l'électrique. A noter cependant qu'Ineos vient de signer un accord avec le constructeur sud-coréen Hyundai en vue de développer de nouvelles opportunités dans la technologie écologiquement propre de l'hydrogène.

Les deux sociétés travailleront ainsi ensemble "pour explorer l'utilisation du système de pile à combustible Hyundai dans le véhicule Ineos Grenadier".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.