Légère hausse du chômage à 8,6% au 3ème trimestre

Légère hausse du chômage à 8,6% au 3ème trimestre©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 14 novembre 2019 à 10h08

"On n'a jamais dit que c'était un long fleuve tranquille, la bataille pour l'emploi. Trente ans de chômage de masse, ça ne se réduit pas en un jour", se défend Muriel Pénicaud.

Le taux de chômage au sens du Bureau international du Travail (BIT) est en légère hausse en moyenne sur le troisième trimestre 2019 (+0,1 point), après une baisse de 0,2 point le trimestre précédent, selon l'enquête emploi trimestrielle publiée jeudi par l'Insee.

À 8,6% de la population active en France (hors Mayotte), il reste néanmoins inférieur de 0,5 point à son niveau du troisième trimestre 2018. En France métropolitaine, il s'établit à 8,3% (+0,1 point également).

Pas un long fleuve tranquille

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a jugé que cette augmentation ne remettait pas en cause la tendance à la baisse et qu'il était important de garder à l'esprit les perspectives à long terme.

"On n'a jamais dit que c'était un long fleuve tranquille, la bataille pour l'emploi. Trente ans de chômage de masse, ça ne se réduit pas en un jour", a-t-elle déclaré sur Europe 1, évoquant un simple "palier".

Parmi les chômeurs, 1 million déclarent rechercher un emploi depuis au moins un an. Le taux de chômage de longue durée s'est établi à 3,4% de la population active au troisième trimestre 2019. Il est stable par rapport au trimestre précédent, inférieur de 0,3 point à son niveau un an auparavant.

Le halo autour du chômage augmente de nouveau

Parmi les personnes inactives au sens du BIT, 1,6 million souhaitent un emploi sans être considérées au chômage. Elles constituent "le halo autour du chômage". Leur nombre a augmenté de 27.000 entre les deuxième et troisième trimestres 2019 et retrouve le niveau atteint fin 2018.

Mais le sous-emploi se réduit

Au troisième trimestre 2019, 5,4% des personnes en emploi étaient en situation de sous-emploi. Il s'agit principalement de personnes à temps partiel souhaitant travailler davantage. Cette part est quasi stable sur le trimestre (+0,1 point), mais se situe 0,3 point au-dessous de son niveau un an auparavant.

Le taux d'emploi recule

Au troisième trimestre 2019, le taux d'emploi des 15-64 ans a diminué de 0,3 point pour atteindre 65,2 %. Il est quasi stable pour les 15-24 ans (-0,1 point), alors qu'il baisse pour les seniors (-0,3 point) et les personnes d'âge intermédiaire (-0,4 point).

Sur un an, le taux d'emploi des 15-64 ans diminue de 0,2 point. La baisse est plus marquée pour les jeunes (-0,4 point), alors que le taux d'emploi des 25-49 ans est stable et celui des 50-64 ans est quasi stable (-0,1 point). Parmi ces derniers, le taux d'emploi progresse cependant nettement sur un an pour les personnes de 55 à 64 ans (+0,4 point).

Le taux d'emploi en contrat à durée indéterminée (CDI) des 15-64 ans atteint 49,0 % au troisième trimestre 2019. Il diminue de 0,2 point sur le trimestre et sur un an. Le taux d'emploi en contrat à durée déterminée (CDD) ou en intérim est stable par rapport au trimestre précédent et baisse de 0,2 point sur un an. À 7,5 %, il se situe 0,6 point au-dessous de son plus haut, atteint fin 2017.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.