Les accusations contre Nicolas Hulot n'entament pas sa popularité

Les accusations contre Nicolas Hulot n'entament pas sa popularité©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 13 février 2018 à 18h27

Au coeur de la polémique depuis les révélations du magazine 'Ebdo', Nicolas Hulot se maintient dans les sondages. Sa popularité n'a pas été entachée par les accusations d'agressions sexuelles publiées la semaine dernière, selon un sondage Ifop/Fiducial pour Paris Match et Sud radio publié mardi.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire reste la personnalité politique la plus appréciée des Français, devant Emmanuel Macron et Alain Juppé, avec 64% d'opinions favorables, selon cette enquête réalisée les 9 et 10 février auprès de 968 personnes. Il reste donc stable par rapport au mois de janvier. Il devance le chef de l'Etat de six points (58%, -1), le maire de Bordeaux de sept (57%, -4) et le Premier ministre, Edouard Philippe, de neuf (+3).

Hulot va porter plainte

Le magazine Ebdo a publié un article l'accusant de harcèlement sexuel sur une ex-collaboratrice et faisant état d'une plainte pour viol en 2008 de Pascale Mitterrand, petite-fille de l'ancien président François Mitterrand, classée sans suite la même année.

Le ministre a qualifié ces accusations de "rumeurs ignominieuses" et fait savoir par ses avocats qu'il allait porter plainte pour diffamation. Il a bénéficié du soutien du chef de l'Etat, Emmanuel Macron, et de membres du gouvernement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.