Les associations ont reçu moins de dons en 2016

Les associations ont reçu moins de dons en 2016©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 04 décembre 2017 à 09h25

Les Français ont été moins généreux l'an dernier : le nombre de foyers fiscaux ayant déclaré des dons a reculé de 4,2% par rapport à l'année précédente. En parallèle, le montant total versé aux associations a stagné, selon une étude de Recherches & Solidarités  par le journal 'La Croix'.

Selon ce collectif d'experts, 5,28 millions de foyers fiscaux ont déclaré au moins un don sur leur impôt sur le revenu, contre 5,51 millions en 2015.

"C'est une surprise. Depuis 22 ans que je suis ces données, je n'avais jamais vu ça, sauf en 1995 au moment des grandes grèves contre la réforme Juppé", s'est étonné Jacques Malet, fondateur de ce réseau d'experts, cité par La Croix. Selon lui, "le signal est suffisamment net pour nécessiter une prise de conscience des associations".

Le nombre de donateurs stagne

Les dons fiscaux se sont élevés en 2016 à 2,49 milliards d'euros, un chiffre quasiment identique à celui enregistré en 2015 (2,48 milliards d'euros), après une dizaine d'années d'augmentation régulière.

Après avoir décollé au début des années 2000, le nombre de donateurs stagne depuis près de dix ans, observent les auteurs de cette étude. Pourtant, le don moyen continue de monter : il s'est élevé l'an dernier à 472 euros, contre 450 en 2015.

Surtout les retraités

Les plus aisés sont aussi ceux qui donnent le plus : en 2016, 56,8% des donateurs déclaraient un revenu net imposable de plus de 39.000 euros. Selon cette étude, 22% des donateurs ont entre 60 et 69 ans et 31% ont 70 ans et plus. Recherches & Solidarités note toutefois que les moins de 30 ans sont les plus généreux, avec en moyenne 2,4% de leur revenu annuel versé aux associations, contre environ 1,5% pour les tranches d'âge de 30 à 70 ans et 2,3% pour les plus âgés.

Jacques Malet évoque plusieurs hypothèses dans les colonnes de 'La Croix'. "Avec les bruits récurrents autour de la réforme de l'ISF, certains gros donateurs ont pu préférer y avoir recours une dernière fois car la ristourne fiscale ISF (75%) est plus importante que l'abattement via l'impôt sur le revenu. À l'inverse, de moins en moins de ménages modestes sont imposés, ce qui a pu agir à la baisse sur le nombre de déclarations", selon lui.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
3 commentaires - Les associations ont reçu moins de dons en 2016
  • avatar
    ulna -

    Ras le bol de tous ces fainéants d'assistés toujours plus nombreux .....................

  • avatar
    combovine -

    moi je donne plus : il y en a trop !!!!!! On nous donne à nous ? j' ai bossé 42 ans ,alors STOP !!!!!!

    avatar
    raymond51 -

    idem, de plus certaines sont des appels d'air pour des migrants economiques alors qu'ils se debrouillent

  • avatar
    ZOUK -

    Il est clair que les Français donneront de moins en moins.