Les auto-entrepreneurs n'ont jamais été aussi nombreux en France

Les auto-entrepreneurs n'ont jamais été aussi nombreux en France©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 05 août 2020 à 11h34

Fin 2019, plus de 1,7 million de personnes travaillaient sous ce statut, soit une progression de 26,5% en un an...

L'autoentrepreneuriat en France bat des records... Selon une récente étude de l'Agence centrale des organismes de Sécurité sociale (Acoss), repérée par 'Les Echos', plus de 1,7 million de personnes étaient inscrites sous ce régime fin 2019, soit une progression de 26,5% sur un an, après une hausse de 15,1% en 2018. C'est du jamais vu depuis le création de ce statut en 2009.

Pour expliquer l'attractivité du statut, l'étude évoque "le doublement au 1er janvier 2018 du plafond de chiffre d'affaires ouvrant droit au dispositif auto-entrepreneurs" et la non-radiation des indépendants qui n'ont déclaré aucun chiffre d'affaires sur deux années consécutives. "La radiation de ces comptes aurait ramené à + 19,5% la hausse annuelle du nombre d'inscrits fin 2019", précise l'Acoss.

Cette tendance est également liée à "l'appétence des Français pour la liberté", ainsi qu'"un besoin de satisfaction immédiate du service", explique le président de l'Union des autoentrepreneurs (UAE) François Hurel au quotidien.

Le salariat "n'est plus une garantie de sécurité" pour les Français

Les Français ont "changé de regard sur le salariat, qui n'est plus une garantie de sécurité", face à "la transformation de l'économie en économie de services", a-t-il ajouté. Ainsi, on dénombrait 576.000 immatriculations en plus en 2019 pour le statut d'autoentrepreneur.

Tous les secteurs sont concernés par cette progression. Mais le secteur des transports (VTC, livreurs) "présente toujours le dynamisme le plus marqué, quoique plus mesuré : l'évolution annuelle du nombre de comptes inscrits y est de 61,1%", après une hausse 79,2% l'année précédente, indique le rapport..

Attractivité dans tous les secteurs

Le secteur des autres services personnels, les activités de nettoyage et les activités immobilières restent aussi très attractifs, avec des taux supérieurs à 30%. "Les secteurs des transports et du BTP concentrent à eux deux 300.000 auto-entrepreneurs inscrits fin 2019", détaille l'Acoss. Enfin, le secteurs des arts, spectacles et activités récréatives comme celui du conseil pour les affaires sont également très concernés par l'autoentrepreneuriat.

Le rapport souligne par ailleurs que 55,6% des auto-entrepreneurs ont été "économiquement actifs" fin 2019 (58,9% si l'on exclut les auto-entrepreneurs qui auraient dû être radiés en raison de l'absence de chiffre d'affaires durant deux ans), avec un chiffre d'affaires positif. Cette part est ainsi "en recul par rapport au taux observé fin 2018 (62,8%)", indique l'Acoss.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.