Les Balkany condamnés à 4 et 5 ans de prison ferme pour blanchiment aggravé

Les Balkany condamnés à 4 et 5 ans de prison ferme pour blanchiment aggravé©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 27 mai 2020 à 10h15

Patrick et Isabelle Balkany ont écopé ce mercredi de 4 et 5 ans de prison ferme pour blanchiment de fraude fiscale...

C'est la fin d'un long feuilleton judiciaire... La Cour d'appel de Paris s'est prononcée ce mercredi sur les accusations de blanchiment aggravé contre Patrick et Isabelle Balkany. Déjà condamnés pour fraude fiscale, les anciens édiles de Levallois-Perret ont été reconnus coupables de blanchiment de fraude fiscale et manquement à la déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

Ils ont ainsi été condamnés respectivement à 5 ans ferme pour l'ex-maire de Levallois et 4 ans de prison pour blanchiment aggravé et prise illégale d'intérêt. A cette peine, s'ajoutent 10 ans d'inéligibilité et une amende de 100.000 euros pour chacun des époux.

Ils devront par ailleurs payer 1 million d'euros de dommages et intérêts à l'Etat, solidairement avec leur fils, Alexandre et deux autres prévenus. Leurs biens seront confisqués par la justice.

Une décision "disproportionnée"

Le couple a été reconnu d'avoir dissimulé au fisc 13 millions d'euros d'avoirs entre 2007 et 2014, notamment deux somptueuses propriétés, l'une à Saint-Martin, l'autre à Marrakech, via des sociétés écrans dans des paradis fiscaux.

Au micro de 'BFMTV', Pierre-Olivier Sur, avocat d'Isabelle Balkany, a estimé que la justice avait rendu "une décision très dure", la considérant comme étant "disproportionnée". "Cette disproportion appelle à se poser la question : 'Est-ce parce qu'il s'agit des Balkany ?'".

Pas d'incarcération immédiate

"Je laisse la question ouverte d'une justice d'un nouveau monde qui juge la politique d'un ancien monde et qui a voulu faire un exemple et tuer une carrière politique, tuer financièrement. Jamais dans une affaire de pénal financier nous n'avons été aussi près de la mort", a-t-il poursuivi.

Pour rappel, Patrick Balkany avait été placé en détention à la prison de la Santé le 13 septembre 2019 à l'issue du procès en première instance pour fraude fiscale. Il avait été libéré le 12 février pour des raisons de santé. Alors qu'en mars dernier elle avait confirmé la condamnation du couple pour fraude fiscale, la Cour n'a toutefois pas exigé leur incarcération immédiate.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.