Les banques espagnoles bradent leurs actifs toxiques

Les banques espagnoles bradent leurs actifs toxiques
A lire aussi

LesEchos, publié le jeudi 07 décembre 2017 à 11h37

C'est Santander qui a ouvert la voie. En août dernier la banque signait la vente de 51 % des actifs immobiliers problématiques dont elle avait hérité lors de la reprise de Banco Popular, deux mois plus tôt. Le portefeuille en question était cédé au fonds Blackstone pour 5 milliards d'euros, soit une décote de 66 % sur leur valeur comptable estimée à 30 milliards d'euros.

Dans le lot, des terrains, des immeubles, des logements ou des locaux commerciaux invendables, ruines de l'époque du boom récupérées avec toutes les dettes des constructeurs et promoteurs immobiliers. BBVA vient de suivre la même stratégie, en cédant la semaine dernière 80 % de son portefeuille immobilier au fonds Cerberus, pour 4 milliards d'euros, soit un rabais de 61,5 % par rapport aux 13 milliards…

Lire la suite sur LesEchos

 
1 commentaire - Les banques espagnoles bradent leurs actifs toxiques
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]