Les chômeurs plus fragiles face à la crise sanitaire

Les chômeurs plus fragiles face à la crise sanitaire
Pôle emploi, chômage, coronvirus

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 09 avril 2021 à 15h13

Près d'un chercheur d'emploi sur cinq (19%) dirait que son état de santé s'est, en général, dégradé depuis le début de la crise Covid, contre 13% des personnes en emploi, selon une étude publiée vendredi.

Près d'un chercheur d'emploi sur cinq (19%) dirait que son état de santé s'est, en général, dégradé depuis le début de la crise Covid, contre 13% des personnes en emploi, selon une étude publiée vendredi.

Plus d'un an après le début de la crise sanitaire, les Français sont nombreux à s'avouer fatigués ou déprimés. Un phénomène qui touche les salariés, mais aussi les chômeurs, selon une étude publiée vendredi. Près d'un chercheur d'emploi sur cinq (19%) dirait que son état de santé s'est, en général, dégradé depuis le début de la crise Covid, contre 13% des personnes en emploi, selon ce sondage réalisé pour Solidarités nouvelles face au chômage (SNC) par Comisis OpinionWay.

Parmi ces personnes, 46% disent avoir rencontré des problèmes tels que dépression et impacts psychiques. L'étude a été réalisée en février 2021 par sur un échantillon de plus de 3 000 actifs en emploi et en recherche d'emploi. Parmi ceux qui évoquent des problèmes de santé, le stress, l'anxiété et les crises d'angoisse sont cités, de même que les douleurs musculaires, les insomnies, la dépression et l'isolement ou encore la fatigue.

La durée de recherche s'allonge

Ce sondage, publié par Solidarités nouvelles face au chômage (SNC) pour la quatrième année, montre que 55% des chercheurs d'emploi recherchent depuis plus de 10 mois, contre 51% en 2019.

Sur les 10,6 millions de personnes actuellement en emploi et ayant connu une ou des périodes de chômage depuis moins de 10 ans, 21% ont enregistré dans leur parcours une période au-delà de 13 mois, contre 18% en 2019. Parmi les 2,8 millions de chercheurs d'emploi, 33% déclarent être inscrits à Pôle emploi depuis plus de 2 ans, contre 31% en 2019.

Autre enseignement de cette étude : pas loin du tiers des actifs actuellement en emploi recherchent un autre emploi (28%).

Les jeunes très représentés

Les jeunes de 18 à 24 ans entrants sur le marché de l'emploi représentent près d'un tiers des chercheurs d'emploi, soit 32% contre 29% en 2019 et 24% en 2018. Alors que la population des actifs enregistre un taux de 10% de chercheurs d'emploi, un tiers des 18-24 ans recherche un emploi. Quant au 25-29 ans, 15% d'entre eux recherchent du travail, contre 7?% en 2019. Cette hausse s'explique par une réelle difficulté en 2020 à retrouver un emploi (10% en 2020 vs 6% en 2019).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.