Les commerces pourront-ils ouvrir le dimanche ?

Les commerces pourront-ils ouvrir le dimanche ?
Magasins fermés, confinement, reconfinement, covid

Orange avec Boursier.com, publié le lundi 10 mai 2021 à 11h19

"C'est une demande qui me paraît parfaitement légitime", a estimé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire...

"C'est une demande qui me paraît parfaitement légitime", a estimé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire...

Alors que la deuxième étape du déconfinement approche, avec la réouverture le 19 mai des commerces dits "non-essentiels", ainsi que des terrasses des cafés et restaurants, les commerçants voudraient pouvoir ouvrir le dimanche. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire s'est dit favorable à cette mesure pour compenser les pertes liées aux fermetures des établissements dans le contexte de la crise sanitaire.

"Je suis favorable à ce qu'on fasse preuve de souplesse sur les ouvertures des commerces le dimanche... Nous allons regarder cela avec Elisabeth Borne , c'est une demande qui me paraît parfaitement légitime", a-t-il affirmé sur 'franceinfo' ce lundi.

"Je me mets à la place de tous ces commerçants dans l'habillement, dans la chaussure qui ont perdu énormément de chiffres d'affaires pendant ces mois de fermeture. Ils veulent redémarrer vite, fort Tout ceux qui veulent travailler, doivent pouvoir travailler", a encore estimé le locataire de Bercy.

Une indemnisation" par le fonds de solidarité pour juin, juillet et août

Par ailleurs, Bruno Le Maire a assuré aux commerçants que "quelle que soit votre perte de chiffre d'affaires, il y aura une indemnisation" par le fonds de solidarité pour juin, juillet et août. "Ce sera au prorata de la perte du chiffre d'affaires entre juin 2021 et juin 2019, juillet 2021 et juillet 2019, août 2021 et août 2019", a-t-il détaillé.

Après des semaines de fermeture administrative, les commerces souhaitent pouvoir avoir les moyens de se refaire et demandent ainsi de pouvoir accueillir les clients tous les dimanches jusqu'à la fin des soldes d'été.

"Rattraper un peu le chiffre d'affaires qui n'a pas été fait"

Même si l'ouverture le dimanche permet un gain "difficile à quantifier", "l'idée est de rattraper un peu le chiffre d'affaires qui n'a pas été fait", a expliqué au journal 'La Croix' le président de la Fédération du Commerce et de la Distribution Jacques Creyssel, rappelant que le secteur avait également demandé d'ouvrir "une semaine avant l'Ascension, finalement c'est une semaine plus tard".

"Cela nous permettrait d'impulser une dynamique après plusieurs semaines de fermeture", a également affirmé au 'Figaro' Emmanuel Le Roch, le délégué général de Procos, qui fédère 300 enseignes. "Les flux de clients pourraient aussi être mieux répartis", a-t-il encore estimé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.