Les crédits à la consommation flambent, l'UFC s'inquiète

Les crédits à la consommation flambent, l'UFC s'inquiète
billets euros banque

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 16 décembre 2020 à 11h21

"Les crédits conso en défaut pourraient dépasser les 12 milliards d'euros (+40%) en 2021", selon l'association de défense des consommateurs.

"Les crédits conso en défaut pourraient dépasser les 12 milliards d'euros (+40%) en 2021", selon l'association de défense des consommateurs.

Une "distribution irresponsable" et une "déferlante d'impayés" à venir en 2021 !... L'UFC-Que Choisir s'alarme une nouvelle fois ce mercredi de l'explosion en France des crédits à la consommation, en pleine crise sanitaire.

"Le débit du crédit conso a battu un record vieux de la dernière crise en 2012 (3 milliards d'euros sur le seul mois de juin)", écrit l'association de défense des consommateurs dans un communiqué, alors que les Français sont frappés de plein fouet par les mesures de restriction et les difficultés qui vont avec (chômage, perte de revenus...).

12 milliards de défaut en 2021

"Alors que 900.000 consommateurs s'apprêtent à perdre leur emploi, les crédits conso en défaut pourraient, selon nos estimations, dépasser les 12 milliards d'euros (+ 40%) en 2021", poursuit l'UFC.

Elle dénonce les pratiques "pousse au crime" des établissements de crédit... "Quand Sofinco incite à souscrire des crédits qui pourront être remboursés après les fêtes, ses confrères de la location de longue durée (LLD) automobile, comme Toyota Financement, proposent des reports de loyers de six mois !", peut-on lire dans le communiqué.

Les banques épinglées

Elle épingle même chez certains établissements prêteurs un sérieux manque de vigilance dans les conditions d'octroi des crédits. "Alors qu'en moyenne 2,7% des crédits à la consommation français sont en défaut, c'est le cas de 5,6% des crédits Société générale et même 7,1% dans le groupe BNP Paribas ! A l'inverse, le Crédit mutuel ou le groupe BPCE sont à moins de 2% de défaut", selon ses données.

Et Bruxelles n'arrange pas les choses... L'UFC-Que Choisir rappelle que la Commission européenne présente ce mercredi "un plan d'action pour purger les bilans des banques de leurs crédits 'pourris'". Mais "loin de chercher à remédier aux pratiques de distribution trop risquées ainsi qu'à la mauvaise gestion bancaire des difficultés de remboursement de leurs clients, il entend faciliter leur revente à des sociétés de recouvrement !".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.