Les distributeurs mondiaux face au challenge de la croissance

Les distributeurs mondiaux face au challenge de la croissance
caddie supermarché distributeur

Boursier.com, publié le jeudi 18 janvier 2018 à 11h10

Deloitte a publié la 21ème édition du palmarès annuel des Champions de la distribution. Cette étude, établie à partir d'informations publiques sur l'exercice fiscal 2016, identifie les 250 plus grands distributeurs mondiaux, analyse leur performance en fonction de leur région d'origine et de leur spécialisation, il recense également les 50 sociétés ayant connu la plus forte croissance...
 
Le chiffre d'affaires des 250 principaux distributeurs mondiaux est de 4.400 milliards de dollars, en croissance de 4,1% en 2016. En France, la croissance des distributeurs est en repli (-1,1%), mais leur marge nette est de 4,4%, la meilleure d'Europe. Wal-Mart, Costco et Kroger sont les 3 premiers distributeurs mondiaux. Amazon, premier "e-commerçant", est passé de la 186ème place du Top 250 en 2000 à la 6ème place en 2016 !
 
"Les distributeurs mondiaux sont aujourd'hui confrontés à l'énorme challenge de la croissance : en 2006, la croissance des 250 premiers distributeurs mondiaux était de 9,1%, elle n'est plus que de 4,1% en 2016. Le consommateur, notamment en France, bénéficie de plus en plus de la guerre des prix pour acheter à moindre coût, ce qui entraîne un repli du chiffre d'affaires des distributeurs. Ils doivent donc trouver de nouveaux relais de croissance, comme par exemple de nouveaux marchés à l'étranger, ou l'omni-canal c'est-à-dire la convergence du magasin physique et du digital" explique Jean-Marc Liduena, Associé responsable Consommation chez Deloitte.

Les "hard discounters" trustent le classement des distributeurs mondiaux

En 2016, les cinq plus grands distributeurs (Wal-Mart, Costco, Kroger, Schwarz et Walgreens) ont maintenu leurs positions de leaders. Une combinaison de croissance organique, d'acquisitions et de volatilité des taux de change a entraîné une réorganisation du reste du Top 10, qui représente désormais 30,7% du chiffre d'affaires total du Top 250 (contre 30,4% en 2015).
 
Les hard discounters sont les distributeurs ayant le chiffre d'affaires le plus important (près de 21,7 milliards de dollars en moyenne), ils sont également les plus représentés au sein du classement (135 hard discounters soit 54% du Top 250).
 
La représentativité de l'Europe dans le Top 250 a de nouveau chuté, avec 82 distributeurs contre 85 en 2015 et 93 en 2014... Cependant, les distributeurs européens demeurent les plus actifs au monde, car ils recherchent une croissance en dehors de leurs marchés domestiques matures : près de 41% de leur chiffre d'affaires provient d'activités situées à l'étranger, soit presque le double de l'ensemble du Top 250.
 
En outre, le renforcement des économies européennes et plusieurs acquisitions clés (Ahold/Delhaize et FNAC/Darty) ont entraîné entre 2015 et 2016 une augmentation de 4,9% du chiffre d'affaires des distributeurs de la région Europe et de 4% sur 5 ans entre 2011 et 2016.

Les Français en question

Ce sont les distributeurs français, qui ont le plus ralenti la croissance en Europe, avec une baisse de leurs chiffres d'affaires cumulés de 1,1% entre 2015 et 2016.
 
Néanmoins, les distributeurs français ont surperformé face à leurs homologues européens en termes de résultats nets, enregistrant une marge nette bénéficiaire de 4,4% (contre 3,4% pour l'Europe).

Les tendances de la distribution marquées d'une présence digitale forte

L'étude identifie les 4 grandes tendances de la distribution :
 
Déployer des capacités digitales de tout premier ordre. Les distributeurs à travers le monde s'adaptent rapidement au fait que, du point de vue du consommateur, l'acte d'achat n'est pas une question de magasins physiques ou de magasins en ligne... Il veut aujourd'hui pouvoir acheter partout et à n'importe quel moment, il n'y a plus de frontière entre magasin et achats en ligne, c'est la convergence "phygitale".
 
Combiner magasin physique et digital. Ceci a permis aux distributeurs qui n'avaient pas pris le virage du numérique de largement rattraper leur retard.
 
Créer des expériences uniques et fascinantes en magasin... Les magasins physiques ne vont pas disparaître ; 90% des ventes dans le monde sont encore effectuées dans des magasins physiques. Mais face à l'offre infinie de produits proposées en ligne, une expérience client différenciante en magasin et un fort engagement de la marque sont cruciaux.
 
Réinventer le secteur de la distribution en utilisant les dernières technologies. Chaque distributeur doit surveiller les possibilités offertes par l'Internet des Objets, l'intelligence artificielle, la réalité augmentée et virtuelle, et les robots.

Période de transformation

"Le secteur de la distribution connaît actuellement une période de transformation, radicale et digitale. C'est clairement le consommateur qui est aux commandes. Grâce à la technologie qui lui permet d'être constamment connecté, le consommateur est plus que jamais en position d'imposer de nouveaux comportements d'achat. La disruption des business models traditionnels a entraîné des changements sans précédent, des transformations à la fois en ligne et hors ligne afin de répondre aux attentes des consommateurs les plus exigeants et de redéfinir l'expérience client" analyse Jean-Marc Liduena, Associé responsable Consommation chez Deloitte.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.