Les droits d'inscription à l'université resteront gelés à la rentrée

Les droits d'inscription à l'université resteront gelés à la rentrée©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 10 mars 2021 à 10h17

Pour soutenir les étudiants faisant face à des difficultés financières du fait de la crise sanitaire, selon la ministre de tutelle Frédérique Vidal.

Pour soutenir les étudiants faisant face à des difficultés financières du fait de la crise sanitaire, selon la ministre de tutelle Frédérique Vidal.

Frédérique Vidal a annoncé mercredi que les droits d'inscription à l'université seraient gelés à la rentrée prochaine, pour la deuxième année année consécutive. "Nous voulons donner le plus de visibilité possible aux étudiants", a expliqué la ministre de l'Enseignement supérieur sur Europe 1, alors que les jeunes sont particulièrement fragilisés par la crise sanitaire, beaucoup étant privés de leurs petite boulots.

"Normalement ces droits augmentent avec l'inflation", mais "nous allons les geler pour la deuxième année consécutive", a expliqué la ministre.

Gel des loyers en Crous

Autre mesure : le gel des loyers en résidence Crous. Comme les droits d'inscription, ils sont habituellement indexés sur l'inflation mais resteront inchangés à la rentrée par rapport à 2019 et 2020. "Nous ne sommes pas encore certains que cet été sera normal pour les emplois étudiants", explique Frédérique Vidal. "On n'est pas encore sûr que cet été va être tout à fait normal pour les emplois étudiants", a-t-elle justifié.

La ministre a expliqué qu'elle continuait à travailler sur la reprise "en présentiel" à l'université, alors que les étudiants ne peuvent actuellement se rendre en cours en classe ou en amphi seulement une fois par semaine. "On a bon espoir" de pouvoir augmenter encore la jauge, mais le gouvernement conditionne une nouvelle fois cet assouplissement à l'amélioration de la situation sanitaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.