Les Etats-Unis dans le traité transpacifique? "Une erreur", selon le représentant au Commerce

Chargement en cours
Le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer lors d'une audition au Sénat le 18 juin 2019
Le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer lors d'une audition au Sénat le 18 juin 2019
1/2
© AFP, NICHOLAS KAMM

AFP, publié le mardi 18 juin 2019 à 21h49

Rejoindre le traité de libre-échange transpacifique (TPP) serait "une erreur" qui conduirait à la mort de l'industrie manufacturière des Etats-Unis, a estimé mardi le représentant américain au Commerce.

"Je pense que c'est un très mauvais accord", a opiné Robert Lighthizer lors d'une audition au Sénat. 

"Vous pourriez littéralement avoir une voiture fabriquée à 45% au Vietnam et à 55% en Chine, vendue aux Etats-Unis sans droit de douane", a-t-il argué. "Ce serait fou (...) Ce serait la fin de notre industrie manufacturière", a-t-il ajouté en réponse à la sénatrice américaine démocrate Maria Cantwell qui estime que le TPP représente une menace pour les agriculteurs américains.

"Le Japon a des accords avec le Canada, l'Australie et probablement la Nouvelle-Zélande. Ils ont également conclu un accord avec l'Europe, ce qui donne un débouché supplémentaire pour l'agriculture (européenne) au Japon", a-t-elle fait valoir de son côté.

Selon elle, les Etats-Unis sont dans "une situation inacceptable".

M. Lighthizer a fait remarquer que les Etats-Unis avaient déjà un accord de libre-échange avec six des 11 membres du TPP. 

Le traité TPP avait été initialement promu par Washington, sous la présidence de Barack Obama. Signé en février 2016 après des années de négociations entre 12 pays ayant un accès au Pacifique, cet accord devait faire le contrepoids à l'influence grandissante de la Chine qui n'en faisait pas partie. 

Mais avant son entrée en vigueur, Donald Trump avait annoncé le 23 janvier 2017 que les Etats-Unis s'en retiraient.

Les onze autres pays signataires avaient néanmoins décidé de poursuivre sa mise en oeuvre sans les Etats-Unis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.