Les forains en opération escargot partout en France pour obtenir des aides

Les forains en opération escargot partout en France pour obtenir des aides
voiture automobile trafic

Boursier.com, publié le lundi 12 octobre 2020 à 15h42

"Après l'annulation de nombreuses fêtes foraines cet été, sans compter celles depuis la rentrée, les forains traversent une crise d'envergure rarement vécue jusqu'alors", affirme la Fédération des Forains de France...

Depuis quelques jours, les forains se préparent pour crier leur colère.... Exclus du fonds de solidarité et soumis à une jauge de fréquentation de 1.000 personnes, les professionnels tentent de faire pression pour protester contre les annulations et restrictions imposées en raison du Covid-19. Plusieurs opérations escargot sont menées ce lundi sur de nombreux axes de l'Hexagone.

Selon la préfecture de police, dans le Loiret, les forains ont notamment provoqué 8 kilomètres de bouchon sur l'A10 en direction de Paris entre Orléans et Artenay (Loiret). A Lyon, un cortège de camions de forains s'est formé dans le sud de la ville et à Marseille, la circulation était perturbée dès 8h sur l'A55.

"Après l'annulation de nombreuses fêtes foraines cet été, sans compter celles depuis la rentrée, les forains traversent une crise d'envergure rarement vécue jusqu'alors et se retrouvent dans une détresse profonde... Alors même que les commerçants sédentaires sont autorisés à ouvrir, la profession s'interroge sur la raison pour laquelle, eux, commerçants itinérants ne peuvent pas accueillir leur public", écrit la Fédération des Forains de France dans un communiqué.

L'accès au fond de solidarité réclamé

"Pourquoi une telle différence de traitement entre commerçants et forains ? Pourquoi les galeries marchandes, parcs pour enfants et parcs d'attraction sédentaires (Puy du Fou, Jardin d'Acclimatation, Disneyland Paris, Parc Astérix...) restent ouverts et pas eux ?", demande encore la fédération, qui recense quelque 5.700 entreprises foraines.

A l'exception de celle des Tuileries, dans le 1er arrondissement de Paris, en juillet-août, ou encore de la fête à Neu-Neu (4 septembre-11 octobre) au bois de Boulogne (16e), de nombreuses fêtes foraines avaient été annulées.

Des représentants des forains ont également rencontré ce lundi, en début d'après-midi, le ministre délégué aux petites et moyennes entreprises Alain Griset à Bercy, pour réclamer notamment l'accès au fond de solidarité. Ils demandent de pouvoir bénéficier de mesures d'accompagnement et d'indemnisation à hauteur des pertes subies, en cas d'annulation d'une fête.

"Aucune concertation n'a eu lieu lors des annulations"

"Aucune concertation n'a eu lieu lors des annulations entre les préfectures, les mairies, les professionnels de ce secteur et la Fédération des Forains de France, qui pourtant représente cette corporation des 'oubliés' de cette crise", déplorent également les forains.

"Nous comprenons le contexte sanitaire. Mais nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement nous empêche de travailler", a expliqué au 'Parisien', Bruno Proost, membre de la Fédération des Forains de France. Il a également pointé "les incohérences des pouvoirs publics qui annulent les fêtes foraines en plein air mais laissent ouverts les parcs d'attractions, galeries marchandes, grands magasins, métro où l'affluence est maximale" et dénoncé "le traitement discriminatoire subi par les forains"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.