Les forains poursuivent les opérations escargot autour de Paris

Les forains poursuivent les opérations escargot autour de Paris©Boursier.com

Boursier.com, publié le mardi 07 novembre 2017 à 12h15

Deuxième journée de mobilisation pour les forains... Ils ont mené mardi des opérations escargot autour de Paris avec leurs camions pour protester contre la suppression, décidée par la mairie, du marché de Noël des Champs-Elysées.

Selon la préfecture de police, ces manifestations ont provoqué des ralentissements sur plusieurs axes routiers, notamment les périphériques intérieur et extérieur, sur l'A13 à l'ouest de la capitale, sur l'A4, à l'Est.

Des barrages filtrent les automobilistes dans les deux sens à hauteur de Noisy-le-Grand, sur l'A4, a indiqué le réseau autoroute Sanef sur Twitter.

Ces opérations ont été organisées notamment à l'appel de l'entrepreneur Marcel Campion, 77 ans, surnommé le "roi des forains", dont l'entreprise organisait jusque-là ce marché de Noël. Le bras de fer a démarré au mois de juillet dernier, quand le Conseil de Paris a décidé à l'unanimité de ne pas reconduire cet événement lancé en 2008 sur la plus célèbre artère de la capitale. En cause notamment, les produits proposés aux touristes, jugés "de trop mauvaise qualité".

Mais la colère des forains a démarré il y a plusieurs mois. En cause, notamment, l'avenir de la grande roue des Tuileries, détenue aussi par Marcel Campion, qui sera installée le 17 novembre comme tous les hivers depuis 23 ans.

Litige

Interrogé sur CNEWS, le "roi des forains" a déclaré que l'intersyndicale foraine allait déposer un référé mardi midi pour que la justice donne son avis sur la suppression du marché de Noël. "On espère que la justice va s'en occuper rapidement. A partir de midi, le référé sera déposé au tribunal", a dit Marcel Campion.

En fin de semaine dernière, les forains et la préfecture de Paris se sont rencontrés à trois reprises. A l'issue de la dernière réunion, samedi, le préfet Michel Delpuech a fait valoir que "seul un juge pouvait dire le droit et traiter ce litige". "La décision de la ville de Paris, sauf à ce qu'un juge en décide autrement, a force exécutoire. Les forains et commerçants, qui pensent installer le marché de Noël, doivent s'y conformer", a poursuivi le préfet.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU