Les Français pensent que la politique de Macron bénéficie d'abord aux plus aisés

Les Français pensent que la politique de Macron bénéficie d'abord aux plus aisés

Foule

A lire aussi

Boursier.com, publié le lundi 18 septembre 2017 à 10h04

Qui sont les bénéficiaires de l'action du nouveau gouvernement ? Selon un sondage Viavoice pour le journal  'Libération' publié lundi, 53% des Français estiment que la politique de l'exécutif profite d'abord aux plus aisés. Ils sont seulement 13% à citer l'ensemble des Français, 12% les classes moyennes, et 11% les catégories populaires. Un signal négatif de plus pour l'exécutif, dont la popularité est déjà en chute libre dans les sondages.

Les sondés sont 43% à juger que la politique économique du gouvernement est actuellement de "droite", 31% la juge "équilibrée entre droite et gauche" et 6% "de gauche". Par ailleurs, 58% des sondés se positionnent contre la baisse de 5 euros des Aides personnalisées au logement (APL), et 56% à la réforme de l'ISF. Seule la réforme introduite pour la taxe d'habitation, avec une exonération pour 80% des Français, recueille un écho favorable, à 65%.

Peu de soutien aux manifestations

"Et pourtant, en ce début de quinquennat, la République 'en marche' est loin de vaciller, avec un soutien aux manifestations qui reste pour l'instant cantonné à une minorité de Français", écrivent les auteurs de cette étude. Interrogés sur le prochain mouvement de protestation contre la réforme du travail, initié par la CGT, Solidaires et FSU pour le 21 septembre, 34% de l'opinion publique dit soutenir le mouvement, contre 31% qui s'y opposent et 25% qui ne s'en préoccupent pas. Même tendance pour la manifestation de la France insoumise, le 23 septembre, puisque 30% la soutiennent, 30% s'y opposent et 30% ne s'y intéressent pas.

Bénéfice du doute

La division au sein des syndicats explique en partie ce paradoxe, selon Viavoice. Des réformes plus appréciées par l'opinion publique contribuent également à brouiller le message, comme les classes de CP dédoublées dans les quartiers défavorisés, soutenues par 73% des personnes interrogées, ou l'action d'Emmanuel Macron pour encadrer la directive sur les travailleurs détachés (68% de Français favorables), ou encore une fois la suppression de la taxe d"habitation.
 
Selon les auteurs de l'étude, l'exécutif pourrait aussi bénéficier d'un bénéfice du doute pour la réforme du code du travail notamment sur l'emploi dans les PME et TPE.

 
0 commentaire - Les Français pensent que la politique de Macron bénéficie d'abord aux plus aisés
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]