Les "Gilets jaunes" ont coûté 2,5 milliards d'euros à la France

Les "Gilets jaunes" ont coûté 2,5 milliards d'euros à la France©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 15 novembre 2019 à 16h30

Selon 'RTL' qui a eu accès aux chiffres du gouvernement, 75.000 salariés ont été mis au chômage partiel depuis le début du mouvement.

L'heure du bilan a sonné... Alors que les "Gilets jaunes" fêteront ce week-end leur premier anniversaire, le gouvernement a chiffré le coût du phénomène social qui secoue la France depuis le 17 novembre 2018. Selon 'RTL' qui a eu accès à ces chiffres, le mouvement a ainsi coûté 2,5 milliards d'euros à la croissance.

Au total, "5.000 artisans et commerçants ont demandé un coup de pouce de l'État, pour ne pas mettre la clé sous la porte, avec un étalement du paiement de leurs cotisations sociales et fiscales pour un montant de 460 millions d'euros", précise le média.

Les assurances ont également indemnisé 13.000 commerces pour un coût de 230 millions d'euros. Selon les chiffres des 'Echos', le mouvement social auraient notamment laissé de lourdes traces dans les réseaux bancaires, avec près de 800 établissements dégradés dans les grandes métropoles françaises.

75.000 salariés au chômage partiel

'RTL' indique par ailleurs que 75.000 salariés ont été mis au chômage partiel "dans l'hôtellerie-restauration, le commerce et le transport", depuis le début du mouvement. Un chiffre en légère hausse depuis février dernier. En effet, près de 70.000 salariés étaient concernés en début d'année, selon des chiffres consultés par "L'Opinion".

Certains sont toutefois ressortis gagnants de la crise des "Gilets jaunes", à l'instar des centres commerciaux qui ont vu leur chiffre d'affaires progresser de près d'1% depuis le début de l'année. "Les mêmes qui affichaient 2 milliards d'euros de pertes au début des blocages des ronds-points ont eu le droit d'ouvrir le dimanche pour compenser et les clients sont venus faire leurs courses le dimanche", explique le média sur son site.

Toutefois, les magasins de vêtements situés dans les centres-villes souffrent toujours d'une baisse de fréquentation de 30% les samedis.

Mobiliser plus de monde pour le premier anniversaire

Le mouvement, qui s'est toutefois affaibli depuis ces derniers mois, espère mobiliser un maximum de personnes ce week-end pour célébrer le premier anniversaire des "Gilets jaunes". Un appel à manifester samedi sur les Champs-Elysées a d'ailleurs été lancé sur les réseaux sociaux.

A la veille de son premier anniversaire, le mouvement des "Gilets Jaunes" divise toujours les Français. Selon le dernier baromètre réalisé par BVA pour 'La Tribune', 'Orange' et 'RTL', si 45% des Français portent sur lui un regard négatif, ils sont presque aussi nombreux à le juger positivement (42%).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.