Les livraisons veulent se faire plus discrètes en ville

Chargement en cours
 De nombreuses solutions émergent pour rendre les livraisons en ville moins polluantes, moins bruyantes et moins encombrantes

De nombreuses solutions émergent pour rendre les livraisons en ville moins polluantes, moins bruyantes et moins encombrantes

1/4
© AFP, PHILIPPE LOPEZ
A lire aussi

AFP, publié le jeudi 23 novembre 2017 à 11h25

Le remplacement total des camionnettes par des drones n'est pas pour demain mais de nombreuses solutions émergent pour rendre les livraisons en ville moins polluantes, moins bruyantes et moins encombrantes.

"On ne pourra pas se passer de la route, en revanche il y a beaucoup de capacités d'amélioration et d'innovation, (...) avec des énergies alternatives qui vont permettre (au véhicule) d'être moins polluant", explique à l'AFP Elisabeth Charrier, déléguée aux régions de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR).

Les camions diesel ont du souci à se faire. La concurrence arrive, électrique pour les petits véhicules, GNV (gaz naturel pour véhicule) destiné aux poids lourds. En 2016, 376 camions au gaz circulaient en France, sur les 47.148 immatriculés, selon les chiffres publiés par le salon Solutrans, dédié au transport routier et urbain, qui se déroule jusqu'à samedi à Lyon.

Le transport fluvial peut lui aussi trouver sa place pour acheminer certaines marchandises.

En revanche, le drone qui entre par la fenêtre de l'appartement pour livrer un colis relève encore de la science-fiction: "on a du mal à saisir l'intérêt du drone dans une ville", souligne Elisabeth Charrier, le voyant plutôt "pertinent dans une zone rurale éloignée".

Pour Guillaume Thibault, associé au sein du cabinet Oliver Wyman, "toutes les villes ne seront pas concernées" à terme par l'essor des drones. "Certaines villes (...) vont prendre des risques et faciliter le développement - je pense à Dubaï par exemple - pour se positionner d'emblée comme un leader".

Il insiste également sur le fait que "qu'une ville nouvelle construite en large damier" peut être adaptée très rapidement, contrairement aux agglomérations comme Paris, Londres ou New York, "dont la carte urbaine n'est pas du tout favorable, parce que vous n'avez pas de place. A Dubaï par exemple, c'est très facile d'imaginer des corridors où voleraient des drones, parce qu'il y a suffisamment de place pour qu'en dessous, si le drone tombe, il tombe sur rien du tout".

- Enjeu pour les villes -

La logistique de proximité figure au menu des Assises de la mobilité, lancées par le gouvernement en septembre et qui aboutiront à la présentation, début 2018, d'un projet de loi.

"C'est un enjeu vraiment important pour la congestion des villes", avait souligné début septembre la ministre des Transports Elisabeth Borne, dans un entretien à l'AFP, estimant notamment que les technologies peuvent offrir des solutions, et citant "La Poste qui réfléchit à alimenter ses centres de tri par des drones".

La ministre avait également mis en avant la possibilité de "donner plus d'outils aux agglomérations (...) pour leur permettre d'avoir une politique de logistique urbaine efficace et durable".

Dans les allées de Solutrans, un drone terrestre de la startup TwinswHeel assiste les livreurs dans leurs tournées, tandis qu'un camion de Libner transporte un mini-véhicule électrique chargé de prendre le relais pour les livraisons en ville.

Les améliorations visent aussi l'organisation: la startup Evol offre un service de livraison urbaine par des véhicules propres via un centre de mutualisation à l'entrée de la ville, et Fretly met en relation transporteurs et chargeurs pour mieux remplir les camions.

Car au-delà des véhicules propres, la multiplication des commandes passées sur internet, accompagnées de l'impératif de livrer rapidement, nécessite des plateformes logistiques plus proches des centres-villes.

"La difficulté, c'est de trouver des endroits pour faire de la logistique urbaine", relève Elisabeth Charrier, soulignant par ailleurs que si ces plateformes se sont éloignées, "c'est aussi parce que les riverains n'en voulaient pas".

Une charte "Certibruit" promet des livraisons nocturnes "respectueuses des riverains". L'association regroupe une petite cinquantaine d'adhérents - dont Carrefour, McDonald's, la Poste, le marché de Rungis, France Nature Environnement, la mairie de Paris.

 
4 commentaires - Les livraisons veulent se faire plus discrètes en ville
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Les élections municipales, régionales et départementales bientôt regroupées ?
    Statut : refusé
    Il y a 39 minutes
    le 23 11 2017 à 12 46

    Honnêtement et comme o,n est entre nous et qu'aucu politique qui vit bien sur le dos de la bête ne peut entendre...de cela on se moque !

    C'est de diminuer le nombre de feuilles du mille feuilles administratif qui importe.

    la France est championne en matière de dépenses publiques, il va bien falloir à un moment ou a un autre que les Français votent correctement pour virer du personnel politique et des administratifs redondant et que ça plaise ou pas...ce sera ainsi, sinon c'est la France entière qui sera emportée par le cancer qui la ronge.

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Illuminations des Champs-Élysées : Anne Hidalgo accueillie par les huées des forains
    Statut : refusé
    Il y a 45 minutes
    le 23 11 2017 à 12 19

    je ne sais si c'est une bonne Idée que de s'afficher ainsi avec Mlle DEPP dont le père est tout de même accusée de coups et blessures sur une jeune femme, artiste certes mais femme tout de même. Il a mêem été condamné le pirate à payer pour réparation !
    J'espère que Mme Hidalgo qui semble avoir le chic actuellement pour se faire des ennemis de partout ne va pas à avoir en plus à subir les foudres des féministes qui semblent être sur tous les ponts.

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Écriture inclusive : Castaner trouve ça "couillon"
    Statut : refusé
    Il y a une heure
    le 23 11 2017 à 10 34

    Moi en fait je pense que nous sommes dans un pays de liberté et qui est plein de règlements, de normes, de lois et qui s'empresse donc de combler tous les vides juridiques.

    Il semblerait donc judicieux d'assurer la traçabilité des établissement scolaires qui souhaiteraient pratiquer l'enseignement de l'écriture inclusive. De cette façon , les parents seraient informés, en toutes transparences, de ce à quoi sera soumis son enfant.

    On pourrait retenir les étiquettes qui sont familières sur les fromages, ou la viande mais peut-être qu'un code couleur serait suffisant.
    Un peu comme sur les fronton des Mairies ou on trouve encore trois mots qui n'ont plus aucun sens, faudrait-il envisager de placer sur les Mur des écoles ( le réel, et non pas le virtuel!) une des couleurs du Drapeau Républicain représentant la Nation française : Pour ceux qui souhaitent pratiquer l'écriture inclusive , afficher une couleur Rose/rouge, pour ceux qui ne veulent que parler une autre langue la Couleur Blanche et pour ceux qui souhaitent une progression de la démocratie française dans le respect de la Nation et qui sont donc Républicains, par définition, la couleur Bleue. Au moins le vivre ensemble en partageant des valeurs identiques dans la même école retrouverait son plein sens.

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Illuminations des Champs-Élysées : Anne Hidalgo accueillie par les huées des forains
    Statut : refusé
    Il y a 16 minutes
    le 23 11 2017 à 10 20
    En tous cas pour qui crèche à PARIS, plus de crèche ni de marché de noël.

    ce qui est bon dans la démarche de Hidalgo qui a décidément le chique pour ne se faire que des ennemis, c'est qu'elle a permis une prise de conscience et que de nombreux villages et villes, chez les bouseux des campagnes, organisent des marchés de Noël, des f^tes de l'avent. Les Citoyens Républicains, C.A.D. issus de la nation, s'organisent en "clans et tissent du lien social" pour bouter l'idéologie socialisante hors notre territoire.
    MAcron qui vient expliquer qu'il nie la Culture française et Juppé qui veut nous imposer son Europe de l'immigration, ça suffit !

    Place à la nation, place aux Républicains dans une démocratie retrouvée.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]