Les menus à petits prix lancent McDonald's au premier trimestre

Les menus à petits prix lancent McDonald's au premier trimestre
Selon McDonald's, les clients américains plébiscitent les offres de sodas à 1 dollar, de café à 2 dollars et de menus à 5 dollars et le retour d'offres économiques baptisées le "Dollar menu" pour 1, 2 et 3 dollars

AFP, publié le lundi 30 avril 2018 à 14h44

L'enseigne de fast-food McDonald's a agréablement surpris Wall Street lundi, en annonçant une hausse de ses ventes et une augmentation de la fréquentation de ses restaurants au premier trimestre.

Le géant de la restauration rapide récolte les fruits de sa politique de menus à petits prix en dépit des craintes des franchisés qui redoutent qu'elle ne rogne leurs marges.

Le bénéfice net a progressé de 13,2% à 1,38 milliard de dollars lors des trois premiers mois de l'année, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 1,79 dollar contre 1,67 dollar attendu en moyenne par les analystes.

Si le chiffre d'affaires de la société a diminué de 9,5% à 5,14 milliards de dollars, principalement à cause de sa politique de passer en franchise un grand nombre de restaurants gérés en propre, il reste nettement supérieur aux 4,97 milliards anticipés.

Les ventes mondiales en restaurants comparables, ceux ouverts sans discontinuer lors des 13 derniers mois, ont augmenté de 5,5% contre une hausse de seulement 3,7% attendue par les marchés.

Ces ventes, qui donnent une idée de la santé de l'activité de McDonald's, ont progressé de 2,9% aux Etats-Unis, premiers contributeurs au chiffre d'affaires, contre 2,7% attendue. Les clients américains plébiscitent les offres de sodas à 1 dollar, de café à 2 dollars et de menus à 5 dollars et le retour d'offres économiques baptisées le "Dollar menu" pour 1, 2 et 3 dollars. Les concurrents comme Wendy's ont riposté avec des offres quasi similaires.

McDonald's, qui avait vu la fréquentation de ses magasins diminuer de 500 millions de visiteurs depuis 2012, a affirmé lundi que le nombre de clients s'étant rendus dans ses restaurants a augmenté de 0,8% au premier trimestre.

"Davantage de clients reconnaissent que nous sommes en train de devenir un meilleur McDonald's, apprécient le goût de nos aliments, le service rapide et amical" et les prix proposés, s'est réjoui le PDG Steve Easterbrook, ajoutant que le plan de croissance présenté il y a un an est en train de produire ses fruits.

A Wall Street, le titre gagnait 4,11% à 164,67 dollars vers 12H30 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance, les investisseurs étant soulagés de constater que les menus à petits prix, qui cannibalisent les ventes des produits et menus onéreux, n'ont pas entamé la rentabilité retrouvée du groupe américain.

Les craintes de guerre commerciale entre Washington et Pekin n'ont pas en outre affecté la consommation des "Big Mac" en Chine, pays qui a tiré les ventes des marchés à forte croissance, ressorties en hausse de 4,7%.

En Europe, les consommateurs britanniques et allemands permettent au géant de la fast-food de limiter la timidité de consommateurs français notamment.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.